Syrie : l'ONU et ses partenaires demandent 1,5 milliard de dollars pour financer l'aide humanitaire

Des réfugiés syriens dans la Vallée de la Bekaa, au Liban. Photo: HCR/S.Malkawi

19 décembre 2012 – Les Nations Unies et ses partenaires humanitaires ont lancé mercredi un appel d'un montant de 1,5 milliard de dollars afin de prêter assistance aux civils touchés par le conflit en Syrie au cours des six prochains mois, qu'il s'agisse de ses habitants ou de ceux qui se sont réfugiés dans les pays limitrophes. Il s'agit de l'appel de court terme le plus important jamais lancé, indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

Plus de 519 millions de dollars seront nécessaires pour financer le Plan d'assistance humanitaire pour les quatre millions de personnes en détresse à l'intérieur même de la Syrie, dont deux millions de déplacés. Mais les deux tiers de cet appel – un milliard de dollars – serviront à financer le Plan d'action régional, qui sera mis en œuvre par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et 55 autres organisations humanitaires pour venir en aide aux réfugiés ayant fui la Syrie vers la Jordanie, l'Iraq, le Liban, la Turquie et l'Égypte.

« Cette crise humanitaire énorme exige un soutien urgent de la part des gouvernements, du secteur privé et des particuliers », a plaidé Panos Moumtzis, le Coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens. « Si ces fonds ne nous parviennent pas rapidement, nous ne pourrons répondre pleinement à leurs besoins cruciaux, alors que tant d'entre eux sont dans une situation véritablement désespérée. »

Dans les pays voisins de la Syrie, 525.000 Syriens sont déjà enregistrés comme réfugiés ou reçoivent une aide de la part de la communauté humanitaire, soit sept fois plus que le chiffre de mai dernier, lorsque tout juste 70.000 Syriens étaient enregistrés. C'est sans compter les réfugiés syriens qui ne se sont pas encore présentés auprès du HCR.

« Nous sommes constamment choqués par les histoires affreuses que nous racontent les réfugiés », explique Panos Moumtzis. « Leur vie est bouleversée. Ils ont perdu leur maison et des proches. Quand ils arrivent à la frontière, ils sont épuisés, traumatisés et ils n'ont pas, ou peu, de ressources pour survivre. »

Le plan d'action de 2013 vise à intensifier les efforts pour protéger les réfugiés vulnérables et tout particulièrement les actions de sensibilisation et d'engagement auprès des réfugiés établis en zone urbaine. Une grande partie de ce travail est effectué par 43 ONG nationales et internationales inclues dans cet appel de fonds. Des activités spécifiques sont prévues pour les enfants, les femmes, les personnes âgées et les victimes de violences sexuelles.

« Les enfants représentent la moitié de la population réfugiée dans les cinq pays d'accueil et leur nombre ne cesse d'augmenter », indique Maria Calivis, Directrice régionale de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. « L'évolution de la situation sur le terrain excède constamment notre capacité à mobiliser les fonds nécessaires. Aujourd'hui, d'autres actions sont, une fois encore, nécessaires d'urgence pour atténuer les conséquences de la situation difficile des enfants syriens. »

Depuis juillet, les réfugiés syriens ont fui le conflit vers les pays voisins au rythme de 2.000 à 3.000 par jour. Le plan d'action de 2013 établit une priorité pour l'aide aux nouveaux arrivants, le soutien aux communautés d'accueil et les projets de construction de nouveaux camps.

Alors que la crise continue de s'aggraver à l'intérieur de la Syrie, une attention particulière est accordée, dans le cadre de ce Plan, à l'élaboration de mesures d'urgence. Les entrepôts régionaux seront réapprovisionnés en tentes, couvertures et articles de première nécessité.

Pour la première fois, ce plan d'action associe l'Égypte, un des cinq pays d'accueil, où plus de 10.400 Syriens sont enregistrés par le HCR. Selon les estimations gouvernementales, des dizaines de milliers d'autres réfugiés syriens se trouveraient dans le pays. Par ailleurs, un volet de ce plan d'action concerne le soutien aux activités de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient(UNRWA) afin d'aider les Palestiniens ayant fui la Syrie pour le Liban.

Cet appel de fonds est la quatrième mise à jour du Plan d'action régional pour les réfugiés syriens, lancé initialement en mars 2012. Il a été financé à hauteur de 70% jusqu'à présent, alors qu'il était précédemment fixé à 487 millions de dollars.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le cap du demi-million de réfugiés syriens franchi au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, prévient le HCR

En savoir plus





Coup de projecteur



Aucun résultat
Aucun résultat