Le cap du demi-million de réfugiés syriens franchi au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, prévient le HCR

Des réfugiés syriens en cours d’enregistrement par les autorités jordaniennes après avoir traversé la frontière en décembre. Photo: UNHCR/J. Tanner

11 décembre 2012 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi que le cap du demi-million de réfugiés syriens enregistrés – ou en attente de l'être – avait été franchi dans les quatre pays voisins de la Syrie et en Afrique du Nord. Leur nombre continue de croître au rythme de plus de 3.000 chaque jour.

La porte-parole du HCR, Melissa Fleming, a donné en conférence de presse les tout derniers chiffres en provenance du Liban, de la Jordanie, de l'Iraq, de la Turquie et de l'Afrique du Nord. Au total, 509.559 Syriens ont déjà été enregistrés (425.160) ou sont en attente de l'être (84 399).

Contrairement à l'idée reçue, à peine 40% des réfugiés syriens enregistrés dans la région résident dans des camps. « La majorité d'entre eux louent des logements ou vivent au sein de familles d'accueil, dans des centres d'hébergement ou des bâtiments rénovés pour leur fournir un toit. »

Au Liban et en Afrique du Nord, par exemple, il n'y a pas de camps de réfugiés. Les réfugiés syriens vivent plutôt au sein de communautés d'accueil rurales ou urbaines. En Jordanie, seulement 24% d'entre eux vivent dans des camps. En Iraq, la moitié réside dans des camps. C'est en Turquie qu'ils sont tous hébergés dans des camps administrés par les autorités.

Lundi, les tout derniers chiffres de réfugiés syriens enregistrés – et ceux en attente de l'être – dans chaque pays sont : 154.387 au Liban ; 142.664 en Jordanie; 136.319 en Turquie; 64.449 en Iraq; 11.740 en Afrique du Nord. À ceux-là, viennent s'ajouter les réfugiés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord qui ne sont pas encore présentés auprès du HCR, qui seraient très nombreux, a fait observer Melissa Fleming.

La Jordanie estime, par exemple, qu'il y a sur son territoire plus de 100.000 Syriens non-enregistrés. La Turquie et l'Égypte estiment à plus de 70.000 le nombre de ceux qui se trouvent hors des camps sur leurs territoires respectifs. Les autorités libanaises pensent que des dizaines de milliers de Syriens non-documentés se trouvent dans le pays.

Depuis début novembre, le nombre des réfugiés enregistrés dans la région a augmenté d'environ 3.200 par jour, y compris à la fois les nouveaux arrivants depuis la Syrie et les personnes qui se trouvaient déjà dans les pays d'asile, mais qui n'avaient pas encore cherché à se faire enregistrer. Dans le cas de la Jordanie, près de 1.000 Syriens ont traversé la frontière ces deux dernières nuits.

« Les réfugiés syriens arrivés récemment – alors que les conditions météo étaient très mauvaises – ont rejoint la Jordanie avec des vêtements trempés et des chaussures couvertes de boue à cause de la pluie. Ils sont apeurés, frigorifiés et portent des vêtements trop légers contre le froid hivernal », a souligné Melissa Fleming.

Le HCR intensifie actuellement ses actions d'information et de proximité dans la région pour enregistrer ces personnes et fournir une aide aux nécessiteux. « Ce n'est pas une tâche facile, compte-tenu de la grande dispersion des réfugiés syriens dans certaines régions. Au Liban, par exemple, ils sont répartis dans environ 500 municipalités, dont certaines très reculées », a expliqué Melissa Fleming.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Émissaire du HCR Angelina Jolie se rend en Jordanie auprès des réfugiés syriens

En savoir plus





Coup de projecteur




Aucun résultat
Aucun résultat