Une initiative chapeautée par l'UNFCCC met les femmes au premier plan de la lutte contre les changements climatiques

Le changement climatique entraîne des déplacements croissants en Afrique, où des régions sont ravagés par la sécheresse. Photo UNHCR/B. Bannon

6 décembre 2012 – Le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et la Fondation Rockefeller ont lancé conjointement aujourd'hui une nouvelle initiative afin de mettre en valeur le rôle crucial joué par les femmes dans la lutte contre les changements climatiques : « Un élan en faveur du changement : les femmes pour des résultats. »

L'initiative a pour ambition de sensibiliser les gouvernements, les médias et l'opinion publique à l'importance des contributions féminines dans l'élaboration des mesures d'atténuation et d'adaptation au réchauffement planétaire.

« Les femmes peuvent faire une différence de taille. Elles assurent le lien entre l'alimentation, l'eau et l'énergie, qui constitue la solution aux changements climatiques. Nous devons veiller à ce qu'elles se voient confier le leadership dans la mise en œuvre des stratégies de lutte », a plaidé la Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre, Christiana Figueres.

De son côté, Heather Grady, Vice-Présidente de la Fondation Rockefeller a rappelé que l'Afrique assure 80% de sa propre production alimentaire et qu'à ce titre, elle doit être davantage impliquée dans les décisions liées à sa sécurité alimentaire : « Si les changements climatiques nous affectent tous sans exception, ils ne le font pas de manière équitable. Parmi les plus directement touchées par ce phénomène, se trouvent es femmes, qui sont des vecteurs de changement. »

La Présidente de la Fondation Mary Robinson pour la justice climatique, Mary Robinson, l'Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark, la Sous-Secrétaire générale à l'appui aux mécanismes intergouvernementaux et des partenariats stratégiques, Lakshmi Puri, et des femmes ministres en provenance de Tanzanie et des Maldives ont apporté leur soutien à cette initiative présentée lors de la Conférence des États parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui s'achève demain à Doha, au Qatar.

« Nous avons besoin d'un récit plus positif et davantage centré sur les gens et devons former des citoyens qui exigent de leurs dirigeants qu'ils agissent plus rapidement et effacement », a estimé Mme Robinson.

L'initiative « Des femmes pour des résultats » s'inscrit dans le contexte plus large de l'initiative « Un élan en faveur du changement », qui vise à mieux faire connaître les diverses actions lancées dans le monde en faveur de l'atténuation et de l'adaptation aux changements climatiques pour inspirer les gouvernements, les entreprises et la société civile à se mobiliser contre ce phénomène.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Changements climatiques : à Doha, les États Membres doivent agir de manière décisive, prévient Ban

Aucun résultat
Aucun résultat