L'OMT veut faire baisser les niveaux d'émissions de gaz à effet de serre dues au tourisme mondial

30 novembre 2012 – Dans le cadre de ses efforts pour faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a convié vendredi des experts des Nations Unies et de l'université d'Oxford à présenter jeudi des stratégies visant à réduire la contribution du tourisme au réchauffement planétaire lors d'un évènement organisé en marge de la 18ème session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Doha (Qatar).

« Alors que le tourisme, qui fournit des débouchés économiques et des emplois à des millions de personnes dans le monde, poursuit son essor, ses émissions de dioxyde de carbone sont, elles aussi, en hausse » a relevé le Secrétaire général de l'OMT, Taleb Rifai. « Saisissons l'occasion qui se présente maintenant d'arrêter de faire comme si de rien n'était et mettons en place les stratégies qu'il faut pour réduire nos émissions de manière significative. »

Parmi les innovations présentées par l'OMT figurent les carburants de remplacement à la pointe de la technologie pour les avions, des mécanismes d'échange de droits d'émission dans le transport aérien, des systèmes de recyclage de l'eau sur les navires de croisière ou encore l'amélioration de l'isolation dans les hôtels.

Lors de l'événement, auquel ont pris part des représentants de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), l'Organisation maritime internationale (OMI), du Centre pour l'environnement de l'université d'Oxford et de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l'OMT a lancé officiellement sa publication sur le tourisme dans l'économie verte.

Cette publication s'appuie sur le chapitre consacré au tourisme du rapport de 2011 préparé par l'OMT et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Celui-ci explique qu'avec un investissement de 0,2% seulement du PIB mondial par an d'ici 2050, le secteur touristique pourrait être en expansion constante ces prochaines décennies et contribuer à la croissance économique, à l'emploi et au développement, tout en ayant d'importants effets positifs pour l'environnement.

Aucun résultat
Aucun résultat