L'Assemblée générale de l'ONU accorde à la Palestine le statut d'État non membre observateur

Vue de l’Assemblée générale lors de la séance d’adoption de la résolution accordant le statut d’État observateur non-membre auprès de l’ONU. Photo: ONU/Mark Garten

29 novembre 2012 – C'est sous un tonnerre d'applaudissements que l'Assemblée générale des Nations Unies a accordé jeudi à la Palestine le statut d'État non membre observateur auprès de l'ONU en adoptant une résolution qui considère également urgent de reprendre et d'accélérer les négociations dans le cadre du processus de paix au Moyen-Orient.

Ce vote – 138 voix pour, neuf contre et 41 abstentions – coïncidait avec la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

« Nous ne sommes pas venus ici pour retirer la légitimité de l'État établi il y a tant d'année qu'est Israël. Nous sommes venus pour affirmer la légitimité de celui qui doit maintenant accéder à l'indépendance, je parle de la Palestine », a lancé le Président de l'Autorité palestinienne aux 193 États Membres de l'ONU.

Mahmoud Abbas a rappelé que la communauté internationale devait faire un pas décisif vers la réparation « d'une injustice historique sans précédent » infligée au peuple palestinien depuis 1948.

De son côté, le représentant d'Israël auprès des Nations Unies, Ron Prosor, a indiqué que son pays ne pouvait accepter une résolution « partiale » desservant la paix, qui ne peut être obtenue selon lui qu'au travers des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens.

Or, celles-ci sont dans l'impasse depuis 2010, après le refus d'Israël de geler ses activités de peuplement dans les territoires palestiniens occupés.

« Le vote d'aujourd'hui souligne l'urgence de reprendre des négociations significatives », a affirmé de son côté le Secrétaire général. « Nous devons donner une nouvelle dynamique à nos efforts collectifs afin d'assurer qu'un État palestinien indépendant, souverain, démocratique, uni et viable puisse exister aux côtés d'Israël. J'exhorte les parties prenantes à renouveler leurs engagements en faveur d'une paix négociée ».

La résolution adoptée cet après-midi exprime également l'espoir que le Conseil de sécurité examinera favorablement la demande présentée le 23 septembre 2011 par l'État de Palestine, « qui souhaite devenir membre de plein droit de l'Organisation des Nations Unies ».

Cette demande, qui ferait de la Palestine le 194ème État Membre de l'ONU, est actuellement bloquée en raison de l'incapacité du Conseil à parvenir à une décision unanime à ce sujet. En effet, toute demande d'adhésion doit impérativement être approuvée par cet organe.

En savoir plus


Coup de projecteur