Syrie : Pour Ban, l'attentat perpétré à Damas souligne l'urgence de mettre fin à la spirale destructrice de la guerre

Les restes de bus brûlés, à l’extérieur d’une centrale électrique, dans la banlieue de Damas, en juin 2012. Photo: MISNUS

29 novembre 2012 – Ban Ki-moon a condamné mercredi soir dans les termes les plus vigoureux l'attentat terroriste à la bombe perpétré plus tôt dans la journée, à Damas, et qui a fait plusieurs dizaines de morts et de blessés.

Au moins 34 personnes auraient été tuées par l'explosion de deux voitures piégées dans le quartier de Jaramana, située dans le sud-est de la capitale syrienne.

« Aucune circonstance ne saurait justifier le fait de prendre des civils pour cible. De tels actes de terreur sont inacceptables. Le Secrétaire général est profondément attristé et présente ses condoléances aux familles des victimes », indique la déclaration communiquée par le Porte-parole de M. Ban.

Selon lui, ce dernier acte de violence ne fait que souligner l'urgence de mettre fin à la spirale destructrice de la guerre en Syrie et d'avancer rapidement vers un règlement politique pacifique qui réponde aux aspirations légitimes du peuple syrien.

En savoir plus



Coup de projecteur