L'ONU se mobilise contre la discrimination des personnes séropositives au travail

Les chefs d’agences des Nations Unies lancent à Genève la campagne "Objectif zéro au travail". Photo: Marcel Crozet/ILO

29 novembre 2012 – A la veille de la Journée mondiale de la lutte contre le sida, plusieurs agences des Nations Unies ont lancé jeudi une campagne afin de promouvoir les droits des personnes séropositives, reconnaissant le rôle vital que joue le lieu de travail dans cette lutte planétaire pour endiguer la propagation et les effets de l'épidémie.

« Les Nations Unies montrent l'exemple à travers les politiques menées sur leurs propres lieux de travail », a déclaré le Directeur général de l'Organisation internationale du Travail (OIT), Guy Ryder.

« Aujourd'hui, nous devons tous ensemble, gouvernements, organisations de travailleurs et d'employeurs – les mandants de l'OIT – et autres acteurs, réaffirmer notre engagement à protéger les droits humains des personnes vivant avec le VIH afin qu'ils puissent disposer d'un travail productif et vivre dans la dignité. La non-discrimination – un principe et un droit fondamental au travail – est un point de départ primordial pour parvenir à l'objectif zéro. Ensemble, nous pouvons le faire », a-t-il ajouté.

Plus de 30 millions de personnes séropositives en âge de travailler sont toujours confrontés à un niveau élevé de discrimination, qui entrave ou limite leur accès à l'emploi. A l'échelle mondiale, les jeunes représentent plus de 40% des nouvelles contaminations au VIH chaque année.

« Zéro décès, zéro nouvelle infection, ce sont des objectifs réalistes », a affirmé Luiz Loures, directeur du Bureau exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).

« L'objectif le plus difficile à réaliser est zéro discrimination. Les efforts de l'OIT pour parvenir à l'Objectif zéro au travail sont déterminants pour une riposte efficace au VIH. Le lieu de travail est le lieu le plus efficace pour protéger les droits humains des travailleurs et offrir un environnement sûr et accueillant pour les personnes vivant avec le VIH et affectées par ce virus », a expliqué M. Loures.

La Directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan, a souligné le rôle important que jouent les personnels soignants, rappelant qu'ils sont aux avant-postes de la lutte contre le sida.

« Si les pays veulent réaliser l'accès universel aux services liés au VIH, ils doivent commencer par veiller à ce que tous les professionnels de la santé aient accès à une prévention, un traitement et des soins efficaces et abordables au plan financier », a indiqué Mme Chan.

La campagne « Atteindre l'objectif zéro au travail » vise à promouvoir la recommandation de l'OIT concernant le VIH et le sida et le monde du travail. Celle-ci aborde le VIH sous l'angle de la promotion des droits de l'homme, de la sécurité au travail et d'un meilleur accès aux services de prévention, de traitement, de prise en charge et de soutien dans le cadre du monde du travail.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONUSIDA nomme Daw Aung San Suu Kyi Ambassadrice mondiale pour la discrimination zéro

En savoir plus




Coup de projecteur