Yémen: l'ONU appelle de ses voeux la Conférence de dialogue national, étape cruciale de la transition politique

Jamal Benomar, Sous-Secrétaire général et Conseiller spécial sur le Yémen. ONU Photo/Even Schneider.

23 novembre 2012 – À l'occasion du premier anniversaire de la signature de l'accord de paix et de transition au Yémen, le Conseiller spécial du Secrétaire général pour ce pays, Jamal Benomar, a souligné vendredi l'importance de finaliser au plus vite les préparatifs de la Conférence de dialogue national.

« Des progrès remarquables ont été accomplis pendant l'année écoulée. En février 2011, un vaste mouvement jeune et populaire était descendu dans les rues pour exiger le changement. Une atmosphère d'insécurité avait pris le relais, exacerbant les craintes d'une véritable guerre civile », a rappelé M. Benomar.

« Cependant, grâce à la volonté et les efforts de toutes les parties prenantes, l'accord a était signé, ouvrant la voie à une transition politique totale et pacifique », s'est-il félicité dans un communiqué de presse.

L'accord de novembre 2011 prévoie notamment une série de réformes fondamentales de la gouvernance au Yémen, la garantie de la participation politique des femmes et des jeunes et l'opportunité offerte au peuple yéménite de s'impliquer dans un processus constitutionnel.

« Nous sommes désormais à une étape cruciale de ce processus, avec la conclusion des préparatifs de la Conférence de dialogue national. J'appelle donc l'ensemble des dirigeants et le comité de préparation à répondre aux questions en suspens », a indiqué M. Benomar.

« Il est urgent de débuter cette conférence et d'offrir à l'ensemble des segments de la société yéménite l'occasion de discuter des questions importantes pour leur pays », a-t-il ajouté.

Selon le Conseiller spécial, le dialogue national est crucial pour l'avenir démocratique et l'identité du pays. Il faut prendre des décisions courageuses pour montrer au peuple yéménite que leurs aspirations seront respectées, a-t-il ajouté.

M. Benomar s'est félicité de la participation constructive des femmes, des jeunes, de la société civile et des représentants des partis politiques, des Hothis et des représentants des régions du sud aux travaux du comité.

« Cela présage sans doute la naissance d'un Yémen nouveau. Pour cela, il est important mener à leur terme dans les plus brefs délais les travaux préparatoires », a expliqué M. Benomar.

La transition au Yémen reste malgré tout fragile et menacée par ceux qui refusent le changement dans le pays. Cependant, et notamment grâce au fait qu'un Conseil de sécurité unanime et la communauté internationale tout entière soutiennent la transition, la feuille de route vers un avenir stable et prospère, qui est également massivement soutenue par la population du Yémen, a de fortes chances de succès.

« Je demeure engagé au travail avec l'ensemble des acteurs politiques et avec la communauté internationale pour assurer le lancement rapide de la Conférence de dialogue national et soutiens une transition grâce à la rédaction d'une nouvelle constitution, suivie d'un référendum et d'élections début 2014 », a affirmé M. Benomar.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Yémen : Ban apporte son soutien aux progrès réalisés vers la transition démocratique, qu'il veut « irréversible »

Coup de projecteur




Aucun résultat
Aucun résultat