Préoccupé par la violence à Gaza et en Israël, Ban lance un appel aux parties et prévoit de se rendre dans la région

Une colonne de fumée s’élève au-dessus de Gaza après des frappes aériennes israéliennes. Photo: ONU/Shareef Sarhan

16 novembre 2012 – « Extrêmement préoccupé » par la poursuite des violences à Gaza et en Israël et par le nombre croissant de victimes civiles, le Secrétaire général de l'ONU, qui se rendra très prochainement dans la région, a lancé vendredi un nouvel appel urgent à toutes les parties concernées pour qu'elles mettent tout en œuvre pour arrêter cette escalade dangereuse et rétablir le calme, indique une déclaration communiquée par son porte-parole.

« Les tirs de roquettes sont inacceptables et doivent cesser une fois pour toutes et Israël doit faire preuve de la plus grande retenue », a plaidé le Secrétaire général.

Mercredi, Ahmed Saïd Khalil al-Jabari, le chef de l'aile militaire du Hamas, qui contrôle actuellement la bande de Gaza, a été tué dans son véhicule par des frappes aériennes israéliennes, dans la foulée d'une série de tirs de roquettes palestiniens en provenance de Gaza. Depuis, la situation n'a cessé de s'envenimer.

« La plus grande préoccupation de M. Ban concerne la sécurité et le bien-être de tous les civils. À cet égard, toutes les parties doivent honorer leurs obligations en vertu du droit humanitaire international. Un nouveau cycle d'effusion de sang ne mettra ni les Israéliens ni les Palestiniens plus en sécurité. L'effusion de sang n'ouvrira pas non plus la porte des négociations qui pourraient déboucher sur la nécessaire solution à deux États pour mettre définitivement fin à de telles violences. »

Pour sa part, précise le porte-parole, le Secrétaire général a poursuivi ses entretiens téléphoniques et en personne avec les dirigeants régionaux et internationaux, ainsi qu'avec d'autres responsables, annonçant qu'il se rendrait très prochainement dans la région.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Préoccupé par l'escalade de la violence à Gaza, l'ONU appelle les parties prenantes au calme

En savoir plus





Coup de projecteur