Les élections en Sierra Leone doivent se dérouler dans le calme, souligne Ban

Le Représentant exécutif du Secrétaire général pour la Sierra Leone, Jens Anders Toyberg-Frandzen, exhorte à un déroulement pacifique des élections dans ce pays. Photo: UNIPSIL

15 novembre 2012 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon a lancé jeudi un appel pour que les élections prévues aujourd'hui en Sierra Leone se déroulent dans le calme.

« À la veille des élections en Sierra Leone, le Secrétaire général a appelé les électeurs de ce pays à faire en sorte que l'esprit pacifique qui a caractérisé le processus électoral jusqu'à présent prévale le jour du scrutin, ainsi que pendant le dépouillement du scrutin et lorsque les résultats seront annoncés », indique la déclaration communiquée ce matin par le Porte-parole de M. Ban.

Cette nation d'Afrique de l'Ouest s'apprête à tenir pas moins de quatre élections – présidentielle, parlementaire, locales et municipales –une étape jugée déterminante pour un pays en phase de consolidation de la paix après une guerre civile qui s'est achevée en 2002.

Dans sa déclaration, le Secrétaire général a rendu hommage aux partis politiques légalement enregistrés, aux institutions nationales ainsi qu'aux autres parties prenantes au niveau national pour leur coopération après la signature, le 18 mai 2012, de la Déclaration par laquelle ils s'engagent en faveur d'un scrutin qui soit pacifique, libre et juste.

« Un scrutin dans le calme permettant d'aboutir à un résultat crédible est essentiel pour consolider une paix durement acquise en Sierra Leone et pour démontrer que les progrès remarquables que le pays a accomplis depuis la fin des hostilités, il y a 10 ans, sont irréversibles », estime Ban Ki-moon, qui réaffirme en conclusion le soutien des Nations Unies à ce pays.

De son côté, la Commission de consolidation de la paix des Nations Unies a rappelé que les partis politiques ont une grande responsabilité pour assurer que les progrès atteints depuis la fin de la guerre civile sont protégés et que les élections se déroulent dans le calme.

« La configuration pour la Sierra Leone de la Commission de consolidation de la paix exhorte l'ensemble des parties prenantes nationaux, et en particulier les partis politiques, à continuer de s'appuyer sur les mécanismes existants pour le dialogue et la résolution de différends afin de surmonter les différences politiques et empêcher les violences », a déclaré la Commission dans un communiqué de presse.

« Dans ce contexte, le rôle du tribunal électoraux sera crucial pour le suivi des plaintes pour fraudes et l'acceptation des résultats dans les délais prévus », a ajouté l'instance onusienne.

La Commission a assuré le gouvernement et le peuple de Sierra Leone qu'elle se tenait prête à continuer d'apporter son soutien au pays, alors que celui-ci se prépare aux élections qui marquent une étape importante du processus de l'établissement de la démocratie et de la prospérité dans ce pays convalescent.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Sierra Leone: la Commission de consolidation de la paix prépare le terrain aux élections de novembre

En savoir plus





Coup de projecteur