Selon l'ONU, 1,8 million d'Haïtiens ont été touchés par l'ouragan Sandy

2 novembre 2012 – Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a annoncé vendredi que l'insécurité alimentaire en Haïti était préoccupante au lendemain du passage dévastateur de l'ouragan Sandy, qui a plongé dans la détresse près de 1,8 million de personnes dans ce pays.

Selon l'OCHA, 60 personnes ont été tuées par l'ouragan qui a ravagé les Caraïbes avant d'arriver sur la côte est des États-Unis. De nombreuse infrastructures ont également été détruites ou endommagées en Haïti, dont des hôpitaux, des écoles, des routes, ainsi que des milliers de foyers.

« Les inondations ont diminué depuis dimanche, mais plus de 18.000 foyers ont été détruits ou endommagés », a expliqué le porte-parole de l'OCHA, Jens Laerke, aux journalistes à Genève, en ajoutant que la sécurité alimentaire était la principale préoccupation dans ce pays qui a essuyé deux ouragans depuis le mois d'août, après une période de sécheresse prolongée.

Deux millions de personnes seraient menacées par l'insécurité alimentaire, alors que près de 350.000 personnes vivent toujours dans des camps de personnes déplacées suite au tremblement de terre qui a secoué l'île en janvier 2010. M. Laerke a prévenu que ces populations étaient particulièrement vulnérables.

L'OCHA envisage actuellement de réactualiser les montants de ses appels d'aide humanitaire et de relancer le processus d'appel consolidé (CAP) afin de pouvoir répondre à ces besoins additionnels.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu que l'accès aux soins et aux médicaments avait également été rendu plus difficile en raison des inondations et des routes endommagées. L'OMS a d'ailleurs prévenu que les mauvaises conditions sanitaires augmentaient les risques de maladies infectieuses tels que le choléra, qui reste endémique en Haïti.

Lors de la conférence de presse donnée aujourd'hui à Genève, le porte-parole de l'OMS a déclaré que les risques de choléra était particulièrement accrus au sud du pays et que des équipes sur le terrain surveillaient la situation.

Cuba a également été affecté par l'ouragan. Selon M. Laerke, plus de 890.000 personnes sont toujours privés d'électricité et près de 200.000 foyers, 375 cliniques, plusieurs hôpitaux et 2.100 écoles ont été endommagées.

Les agences humanitaires de l'ONU coopèrent étroitement avec les autorités cubaines afin de répondre aux besoins des personnes sinistrées. Une allocation d'urgence de 100.000 dollars a été débloquée.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Haïti : insécurité alimentaire en hausse après le passage de l’ouragan Sandy

Coup de projecteur