Soudan du Sud : le HCR s'apprête à réinstaller les réfugiés soudanais de Yida dans un site plus sûr

De jeunes réfugiés soudanais dans le camp de Yida. Photo: HCR/K. Mahoney

2 novembre 2012 – Préoccupé par la sécurité de près de 63.000 réfugiés soudanais dans le complexe de Yida, situé au Soudan du Sud, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'apprête à réinstaller ces populations dans un lieu plus sûr. L'agence a commencé d'évaluer de nouveaux sites pour y ouvrir des camps supplémentaires.

Des personnels du HCR et de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) ont récemment mené une mission conjointe en hélicoptère pour explorer l'accessibilité des sites proposés par les autorités du Soudan du Sud.

« Nous sommes quotidiennement en contact avec les autorités au sujet de ce transfert », a déclaré le porte-parole du HCR, Adrian Edwards. « Des experts du HCR seront présents dans la région la semaine prochaine pour décider du choix de nouveaux sites, à la fois pour les réfugiés se trouvant actuellement à Yida et en prévision de l'afflux de nouveaux arrivants en provenance de l'État soudanais du Sud-Kordofan dès la fin de la saison des pluies. »

La proximité de la localité de Yida avec la frontière soudanaise, où les affrontements sont monnaie courante, expose les réfugiés à des risques considérables. « En ce moment, la sécurité des réfugiés ne peut être garantie. Nous avons signalé aux autorités du Soudan du Sud des incidents dus à la présence d'éléments armés », a ajouté Adrian Edwards.

Ce qui rend la situation particulièrement préoccupante à Yida, c'est que près de 70% des réfugiés sont âgés de moins de 18 ans. Le HCR et ses partenaires, a indiqué M Edwards, ont donc créé sept comités de protection de l'enfance avec la communauté réfugiée. « Quand des enfants arrivent seuls, nous veillons à ce qu'ils soient rapidement réunis avec leurs proches déjà installés à Yida ou alors nous les orientons vers des familles d'accueil. »

Le sous-financement de ses opérations rend difficile pour le HCR de répondre ne serait-ce qu'aux besoins les plus urgents d'environ 175.000 réfugiés dans les États sud-soudanais d'Unity et du Haut-Nil.

L'appel révisé du HCR pour cette année s'élève à 186 millions de dollars, dont seulement 40% ont été reçus à ce jour. 20 millions de dollars supplémentaires devraient être reçu avant janvier prochain. Les ONG internationales ont également un besoin cruel de fonds additionnels.


News Tracker: autres dépêches sur la question

HCR: nouvel afflux de réfugiés au Soudan du Sud après des attaques aériennes et terrestres

Coup de projecteur


Aucun résultat
Aucun résultat