Aucune roquette n'a été tirée depuis les écoles de l'UNRWA à Gaza, reconnaît une chaîne de télé israélienne

Le Secrétaire général Ban Ki-moon en visite dans une école pour fille à Khan Younis dans le sud de Gaza. Photo ONU/S. Sarhan

25 octobre 2012 – L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a salué jeudi le démenti publié par la chaîne de télévision israélienne Channel Two News, dont le journal télévisé – le plus suivi en Israël – avait affirmé que des roquettes avaient été tirées à partir d'écoles administrées par l'UNRWA pendant le conflit de Gaza en 2008-2009. Ces informations avaient servi à justifier le bombardement par Tsahal d'écoles et de structures de l'agence onusienne.

« Nous avons entendu ces fausses informations pendant le conflit, lorsque les écoles de l'Office et notre entrepôt principal ont été bombardés par l'artillerie. Les autorités israéliennes avaient cependant confirmé à l'ONU qu'ils savaient que les rumeurs de la présence de militants dans les installations de l'UNRWA étaient fausses », a rappelé le porte-parole de l'UNRWA, Chris Gunness, dans un communiqué de presse.

La reprise de ces informations mensongères a été très préjudiciable à l'agence et a donné lieu à « un journalisme partisan et de piètre qualité », que M. Gunness s'est engagé à dénoncer. « Le démenti de Channel Two News est le troisième de la part d'un média important concernant ces fausses informations sur l'UNRWA », a indiqué le porte-parole.

Les bombardements des installations de l'UNRWA, dont les écoles et l'entrepôt principal de Gaza, avaient été condamnés à l'époque par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ainsi que par plusieurs pays. Dans une déclaration en date du 15 janvier 2009, M. Ban avait exprimé son « indignation » et protesté auprès des Ministres israéliens de la défense et des affaires étrangères. Ces derniers avaient répondu que le bombardement de l'entrepôt de l'UNRWA était une « grave erreur ».

Après la destruction de l'entrepôt et de l'ensemble des fournitures et des équipements qu'il contenait, le gouvernement israélien avait versé en compensation 10 millions de dollars à l'ONU, reconnaissant ainsi qu'il n'y avait pas eu de combattants dans les structures de l'UNRWA et que celles-ci n'avaient jamais été utilisées pour effectuer des tirs de roquettes.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNRWA lance un projet pour renforcer les capacités des écoles à Gaza

En savoir plus




Coup de projecteur