Syrie : certaines parties prenantes seraient favorables à la proposition de trêve de M. Brahimi

Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes en Syrie, Lakhdar Brahimi. Photo: ONU/Sana

24 octobre 2012 – Le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU a affirmé mercredi que certaines parties prenantes au conflit en Syrie devraient suivre l'appel du Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes en Syrie, Lakhdar Brahimi, à la trêve pendant la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, qui débutera vendredi.

« Dans les déclarations qu'il a faites aujourd'hui au Caire, M. Brahimi a indiqué qu'il s'attendait à ce que le gouvernement syrien réponde favorablement à sa proposition de trêve. Plusieurs factions de l'opposition ont également répondu de façon favorable à cet appel », a annoncé le porte-parole, Martin Nesirky, lors d'un point de presse donné au siège de l'ONU à New York.

Selon les estimations de l'ONU, plus de 20.000 personnes, principalement des civils, ont trouvé la mort en Syrie depuis le début du soulèvement contre le régime du Président Bachar Al-Assad l'an dernier. L'ONU estime à 2,5 millions le nombre de nécessiteux.

La semaine dernière, alors qu'il était en déplacement à Téhéran, M. Brahimi, avait appelé les autorités iraniennes « à offrir leur assistance en vue d'obtenir un cessez-le-feu en Syrie pendant la fête d'Eid Al-Adha, une des fêtes religieuses les plus importantes du calendrier musulman ».

Cet appel avait également été relayé par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et son homologue de la Ligue des États arabes, Nabil El-Araby, dans une déclaration conjointe.

Suite au compte-rendu de M. Brahimi, effectué aujourd'hui par vidéoconférence depuis Le Caire, au Conseil de sécurité, le Président de cet organe pour le mois d'octobre, Gert Rosenthal, a annoncé le soutien de ses membres cette trêve.

« Les membres du Conseil de sécurité appellent toutes les parties prenantes, et en particulier le gouvernement syrien, en tant que partie dominante, à répondre favorablement à l'initiative du Représentant spécial conjoint », a déclaré M. Rosenthal.

« Le Conseil demande aux autorités syriennes de ménager un accès sans entraves au personnel humanitaire et à l'ensemble des personnes ayant besoin d'une assistance humanitaire », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : le HCR se prépare à distribuer une aide humanitaire pendant la trêve éventuelle de l'Aïd

En savoir plus





Coup de projecteur