L'ONU lance une stratégie environnementale cherchant à stimuler la croissance économique tout en protégeant la biodiversité

L’Administratrice associée du PNUD, Rebecca Grynspan. Photo: UNDP

18 octobre 2012 – Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a dévoilé jeudi une nouvelle stratégie environnementale pour freiner la perte de la biodiversité dans le monde qui a atteint des niveaux record qui suscitent des inquiétudes pour l'avenir de la planète.

La nouvelle stratégie a été adoptée lors de la Onzième conférence des Parties (COP) contractantes à la Convention sur la diversité biologique à Hyderabad en Inde. La stratégie prévoit un accroissement substantiel des investissements dans 100 pays avant 2020.

Dans le cadre de ce plan, le PNUD et les gouvernements concernés travailleront à la protection de la biodiversité et à la gestion d'écosystèmes répartis sur 1,4 milliard d'hectares, ce qui équivaut à la surface combinée de l'Australie, de l'Inde et de l'Argentine.

« Bien que la survie de l'homme dépende en grande mesure de la biodiversité et de la santé des écosystèmes, durant les dernières décennies, le monde a connu une perte de biodiversité et une dégradation de l'écosystème sans précèdent, qui sapent les bases mêmes de la vie sur terre », a alerté l'Administratrice associée du PNUD, Rebecca Grynspan.

« Il est urgent que l'attention internationale se porte sur les 1,2 milliard de personnes qui vivent dans une grande pauvreté et qui dépendent directement de la nature pour leurs besoins fondamentaux et leurs moyens d'existence », a-t-elle ajouté

Conformément à cette nouvelle stratégie, le PNUD s'efforcera de mobiliser des fonds supplémentaires pour la gestion de la biodiversité grâce à des mécanismes, et des contributions de différends bailleurs de fonds, dont le Fonds pour l'environnement mondial (FEM).

Les fonds serviront à financer des projets qui encouragent la croissance économique, créent des emplois, protègent la faune et la flore ainsi que les habitats menacés et qui renforcent la résilience des communautés face aux catastrophes naturelles.

« Le lancement de la nouvelle stratégie du PNUD arrive au bon moment. Je pense qu'elle sera cruciale pour orienter l'appui fourni par le PNUD aux pays afin qu'ils accélèrent la mise en œuvre des objectifs établis pour la biodiversité. Nous avons la possibilité, entre aujourd'hui et 2020, d'aider ces pays à modifier leur trajectoire de développement en protégeant et en renforçant leur capital naturel », a indiqué de son côté le Secrétaire exécutif de la Convention sur la Diversité biologique, Braulio Dias.

La nouvelle stratégie du PNUD sur la biodiversité se concentre sur trois domaines, dont l'intégration de la biodiversité et la gestion des écosystèmes aux efforts de développement, l'exploitation du potentiel des zones protégées en améliorant leur gestion et leur financement afin de renforcer leur contribution au développement durable, et la gestion et la réhabilitation des écosystèmes pour améliorer leur capacité d'adaptation aux changements climatiques.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le PNUD compte faire une priorité de la réduction des risques de catastrophes

En savoir plus



Coup de projecteur