L'Argentine, l'Australie, le Luxembourg, la République de Corée et le Rwanda élus membres non-permanents du Conseil de sécurité

Un délégué dépose son bulletin de vote lors de l’élection de cinq nouveaux membres non-permanents du Conseil de sécurité par l’Assemblée générale. Photo: ONU/Evan Schneider

18 octobre 2012 – L'Argentine, l'Australie, le Luxembourg, la République de Corée et le Rwanda ont été élus jeudi par l'Assemblée générale comme non-permanents du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans, qui débutera à compter du 1er janvier 2013.

Pour être élus, les candidats en lice devaient réunir la majorité des deux-tiers des États membres présents et votants, y compris au sein des groupes régionaux où le nombre de candidats correspondait au nombre de sièges à pourvoir.

Ainsi, le Rwanda, qui était le seul pays à se porter candidat au siège à pourvoir au sein du groupe africain, a été élu dès le premier tour avec 148 voix, de même que l'Argentine à l'unique siège disponible dans le groupe des États d'Amérique latine et des Caraïbes avec 182 voix.

Au premier tour de scrutin également, l'Australie, avec 140 voix, a remporté l'un des deux sièges pour lequel la Finlande et le Luxembourg étaient également en lice au sein du groupe des États d'Europe occidentale et autres États. A l'issue d'un second tour de scrutin, le Luxembourg l'a emporté par 131 voix.

La République de Corée a obtenu la majorité des deux tiers requise à l'issue d'un second tour de scrutin, qui l'a vue obtenir 149 voix au détriment du Bhoutan et du Cambodge.

Les membres élus remplaceront la Colombie, l'Allemagne, l'Inde, le Portugal et l'Afrique du Sud, dont le mandat expirera le 31 décembre 2012.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, qui disposent du droit de veto, sont la Chine, la Fédération de Russie, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. Les membres non-permanents qui continueront de siéger jusqu'à la fin 2013 sont l'Azerbaïdjan, le Guatemala, le Maroc, le Pakistan et le Togo.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Guatemala, Maroc, Pakistan et Togo élus au Conseil de sécurité

Coup de projecteur