Le Secrétaire général présente ses condoléances après la mort du roi Norodom Sihanouk

Le Roi Norodom Sihanouk, sur cette photo en 1992 lorsqu’il était prince, inaugure le siège de l’Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge à Siem Reap. Photo: ONU /Pernaca Sudhakaran

15 octobre 2012 – Le Secrétaire général de l'ONU a présenté lundi ses sincères condoléances au Cambodge après la mort de son ancien monarque, le Roi Norodom Sihanouk, décédé hier.

Dans une déclaration communiquée par son porte-parole, Ban Ki-moon dit se souvenir « du long engagement du Roi Sihanouk en faveur de son pays et de l'héritage qu'il a laissé en tant que dirigeant unificateur, révéré par les Cambodgiens et respecté par la communauté internationale ».

Il espère que l'héritage laissé par le Roi permettra au Cambodge de faire avancer le processus national de rétablissement, notamment par un engagement continu en faveur de la justice.

Norodom Sihanouk fut l'une des principales figures de la vie politique cambodgienne au XXe siècle, exerçant notamment une période de pouvoir personnel entre 1953 et 1970, sous les titres successifs de roi du Cambodge, puis de chef de l'État à vie, avant de redevenir roi dans les années 1990. Il fut également à plusieurs reprises Premier ministre, cumulant parfois cette charge avec ses fonctions de roi ou de chef de l'État.

Également poète, compositeur, romancier, journaliste et cinéaste, Norodom Sihanouk est considéré comme l'un des pères fondateurs de la Francophonie, avec le Sénégalais Léopold Sedar Senghor et le Nigérien Hamani Diori

Coup de projecteur