Pour la FAO, l'OMD visant à réduire de moitié la faim peut encore être réalisé avant la date-butoir de 2015

Les populations de la Corne de l’Afrique souffrent particulièrement de la faim en 2011.

15 octobre 2012 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé lundi que l'Objectif du Millénaire pour le développement visant à diminuer de moitié, avant la date-butoir de 2015, le nombre de personnes malnutries ou affamées dans le monde est encore à la portée de la communauté internationale, « si les pays intensifient leurs efforts de réduction de la faim ».

Intervenant lors de la séance d'ouverture du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a notamment souligné que d'importants progrès ont été accomplis pour faire reculer le nombre d'affamés de 132 millions de personnes depuis 1990. Dans les pays en développement, leur part est tombée de 23,2 à 14,9%.

Il a cependant déploré qu'environ 870 millions de personnes soient encore sous-alimentées dans le monde et que la famine s'est aggravée en Afrique et au Proche-Orient, soulignant que les progrès étaient au point mort depuis 2007.

« Alors que nous renouvelons et renforçons notre engagement pour atteindre l'OMD ciblant la réduction de la faim, regardons au-delà, vers son éradication totale. Car lorsqu'on parle de faim, le seul chiffre acceptable est zéro », a lancé M. da Silva.

Durant la session d'ouverture, un autre appel à l'action a été lancé par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un message vidéo: «Vous êtes au cœur du prochain grand enjeu : éliminer la faim de notre vivant.»

Le CSA est la principale plateforme de gouvernance inclusive où toutes les parties prenantes œuvrent de façon coordonnée à la sécurité alimentaire et à une meilleure nutrition pour tous. C'est un organe intergouvernemental ouvert à la société civile, au secteur privé, aux organisations internationales et régionales et aux institutions philanthropiques concernées.

Le chef de la FAO a qualifié le CSA de « clef de voûte de la nouvelle gouvernance mondiale que nous sommes en train d'édifier ensemble ». Il l'a exhorté à œuvrer de façon concertée à l'élaboration de principes d'investissement agricole responsable.

En mai dernier, au terme de négociations inclusives et participatives, le CSA a approuvé les « Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Selon l'ONU, 870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde

En savoir plus





Coup de projecteur