Des experts de l'ONU exhortent le Pakistan à garantir la protection des filles

Margaret Sekaggya, Rapporteuse spéciale de l'ONU sur la situation des défenseurs des droits de l'homme. Photo ONU

12 octobre 2012 – Un groupe d'experts des Nations Unies sur les exécutions sommaires, sur la liberté d'expression et sur l'éducation ont exhorté vendredi le gouvernement du Pakistan à redoubler d'efforts pour garantir la protection des enfants, en particulier des filles, contre les extrémistes.

L'attaque consternante perpétrée le 9 octobre contre Malala Yousufzai par un membre de Tehrik-i-taliban Pakistan (TTP) a été suivie d'un communiqué de presse dans lequel ce groupe a menacé de tuer tout individu, femmes et enfants compris, dont les opinions divergeraient de celles du TTP.

« La tentative d'assassinat d'une militante de 14 ans, qui a eu le courage de s'exprimer et de revendiquer le droit légitime d'une génération de filles à bénéficier d'une éducation, constitue une attaque choquante contre tous les défenseurs des droits de l'homme », s'est indigné la Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l'homme, Margaret Sekaggya.

« Le gouvernement pakistanais doit faire tout son possible pour protéger Malala Yousufzai et tous ceux et celles qui sont menacés par les extrémistes, en garantissant leur sécurité de manière rapide et tangible », a-t-elle ajouté.

Le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Christof Heyns, a de son côté souligné la nécessité d'ouvrir dans les meilleurs délais une enquête sur les circonstances de cette tentative d'assassinat.

« Nous pensons qu'il est crucial que le gouvernement du Pakistan prenne des mesures pour permettre à tous ses citoyens de s'exprimer librement sur l'ensemble du territoire, sans qu'ils aient à subir des tentatives d'intimidation », a ajouté le Rapporteur spécial de l'ONU sur la liberté d'expression, Frank La Rue.

« Nous l'appelons donc a dénoncer clairement ces actes et leurs auteurs et à soutenir ouvertement les droits de tous les enfants, et en particulier des filles, à se rendre à l'école sans crainte d'être attaqués », ont enjoint les experts.

« L'éducation est un facteur primordial d'autonomisation des femmes et des filles et le garant de leur pleine participation à la vie politique, économique et sociale de leur communauté et de leur pays », a rappelé le Rapporteur spécial de l'ONU sur le droit à l'éducation, Kahore Singh.

Les experts indépendants de l'ONU ont toutefois salué les efforts du gouvernement pakistanais pour aider Malala Yousufzai, exprimant leur soutien aux familles de toutes les filles victimes d'attaques, ainsi qu'au peuple pakistanais dans la poursuite de sa lutte contre les extrémistes.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Pakistan : Ban Ki-moon condamne l'attaque contre la jeune Malala Yousufzai

En savoir plus





Coup de projecteur