À l'approche de l'hiver, l'ONU et ses partenaires se mobilisent pour venir en aide aux réfugiés syriens

Des couvertures supplémentaires sont distribuées au Liban pour la protection contre le froid. Photo: HCR/A. Eurdolian

12 octobre 2012 – Le nombre de réfugiés syriens ne cesse d'augmenter dans les pays voisins, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui, aux côtés de ses partenaires, redouble d'efforts à l'approche de l'hiver, avec un budget prévisionnel de plus de 64 millions de dollars pour répondre aux besoins des populations en détresse.

En Jordanie, les opérations se concentrent sur deux groupes de réfugiés : ceux qui résident dans les camps et ceux – majoritaires à 75% – qui sont hébergés par les communautés locales, a précisé la porte-parole du Haut Commissariat, Melissa Fleming, lors d'une conférence de presse donnée à Genève. L'assistance du HCR se fait sous la forme de vêtements, de carburant et de moyens de paiement. Entre deux et trois mille Syriens traversent la frontière chaque jour, a-t-elle ajouté.

Parallèlement, au Liban, 93.214 Syriens sont actuellement enregistrés par le HCR ou en attente de l'être. Ils bénéficient tous de l'hospitalité des Libanais. Certains sont hébergés gratuitement, d'autres locataires, ces derniers étant confrontés à une hausse des loyers. La fourniture de logements et d'abris adéquats reste une source de préoccupation constante à laquelle le HCR s'efforce de répondre.

En Turquie, les camps sont administrés par le gouvernement, avec le soutien du HCR. En Iraq, le nombre de Syriens demandeurs d'asile atteint désormais 39.000. À l'intérieur de la Syrie elle-même, près de 1,2 million de personnes ont été déplacées. Il est à craindre qu'elles pourraient être contraintes de fuir le pays non seulement en raison du conflit et des violences, mais aussi à cause des coupures d'électricité.

D'ici à la fin de l'année, le HCR, a également déclaré Mme Fleming, se tient prêt à répondre aux besoins de 700.000 personnes, qu'il espère pouvoir prémunir contre les rigueurs de l'hiver.

L'accès des personnels humanitaires en Syrie demeure cependant préoccupant, en raison de l'intensification des violences dans le pays. Le Croissant rouge syrien déploie des efforts que Mme Fleming a qualifiés d'« héroïques » pour venir en aide aux nécessiteux coincés dans des zones impossibles d'accès pour les Nations Unies. Mais de son preuve aveu, l'ONG n'est en mesure de répondre qu'à une « fraction » des besoins de ces populations.

La porte-parole a réitéré l'appel déjà lancé par les Nations Unies aux États membres, à savoir la nécessité pour eux de faire preuve de solidarité en ouvrant leurs frontières aux demandeurs d'asile en provenance de Syrie.

Également présente à la réunion, Elisabeth Byrs, du Programme alimentaire mondial (PAM), a ajouté qu'une aide alimentaire a été apportée à environ 1,5 million de Syriens rien qu'au mois de septembre. Un programme de bons alimentaires devrait également bientôt être lancé en Turquie.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le HCR renouvelle son appel à garder les frontières ouvertes aux réfugiés

En savoir plus





Coup de projecteur