Selon l'UIT, les technologies de l'information et de la communication se répandent rapidement dans le monde

L'actrice américaine Geena Davis, Enoyée spéciale pour les femmes et les filles dans le champ de la technologie. Photo: UIT

11 octobre 2012 – Les nouveaux chiffres publiés jeudi dans un rapport de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) montrent que les technologies de l'information et de la communication (TIC) continuent de gagner du terrain partout dans le monde, bénéficiant de la baisse continue des prix de la téléphonie et des services internet.

Selon les nouveaux chiffres publiés dans ce rapport, la République de Corée est le pays du monde le plus avancé dans le domaine des TIC, suivie par la Suède, le Danemark, l'Islande et la Finlande. Sur les dix pays en tête du classement, huit sont des pays européens. Les deux autres appartiennent à la région Asie-Pacifique, la Corée arrivant au premier rang et le Japon au huitième.

« Le rapport statistique et analytique le plus complet sur la situation des marchés des TIC dans le monde. Notre réputation d'impartialité et de fiabilité totales dans la livraison de statistiques sur les marchés des TIC fait que ce rapport est la référence annuelle du secteur en ce qui concerne le développement technologique », s'est félicité le Secrétaire général de l'UIT, Hamadoun Touré.

L'Indice de développement des TIC (IDI) établit un classement entre 155 pays en fonction de leur niveau d'accès aux TIC, de leur utilisation des TIC et de leurs compétences dans ce domaine et compare les résultats de 2010 et ceux de 2011. Tous les pays figurant dans les 30 premiers du classement IDI sont des pays à revenus élevés, ce qui témoigne bien de la forte corrélation entre revenu et progression des TIC.

Des différences très importantes persistent entre pays développés et pays en développement, les valeurs de l'indice étant en moyenne deux fois plus élevées dans les uns que dans les autres. Le rapport met en évidence le groupe de pays qui affichent les niveaux IDI les plus faibles – les « pays les moins connectés » – et souligne que les décideurs doivent impérativement accorder une grande attention à ce groupe.

En savoir plus





Coup de projecteur