Inde : l'ONU pour une rapide mise en œuvre des lois progressistes sur les droits des femmes

Michelle Bachelet, Directrice exécutive de l’ONU-Femmes. Photo ONU/Mark Garten

3 octobre 2012 – La directrice d'ONU-Femmes, Michelle Bachelet, qui effectue sa première visite officielle en Inde, devait encourager les efforts en vue de promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dans le pays, tant sur le plan politique que dans le domaine économique, a indiqué ONU-Femmes mercredi un communiqué.

La participation des femmes à la vie politique de la plus grande démocratie du monde et la réalisation de leur potentiel économique sera le thème central de cette visite de trois jours entamée aujourd'hui, précise le communiqué.

Tout en félicitant l'Inde pour avoir adopté récemment des législations progressistes, dont la Loi sur le harcèlement sexuel, la Loi sur la violence familiale et une loi sur l'emploi en zone rurale qui garantit aux femmes un salaire égal à celui des hommes pour un travail égal, Mme Bachelet appellera le gouvernement à prendre des mesures supplémentaires en vue d'assurer la pleine application de ces textes, afin que toutes les femmes puissent en bénéficier, quel que soit leur niveau économique.

« Avec sa population de 1,22 milliard d'habitants, l'Inde peut être un pays en pointe dans tous les domaines. Le progrès en Inde ne se limite pas à l'intérieur de ses frontières, c'est un progrès pour le monde entier », a déclaré Mme Bachelet.

« Libérer le potentiel des femmes et accroître leur participation et leurs responsabilités dans les domaines politique et économique est essentiel », que ce soit au niveau du village ou du district ou au sein du conseil d'administration d'une grande entreprise, a-t-elle ajouté. « Cela signalera au monde de façon claire que l'Inde est un pays qui montre la voie vers la démocratie, l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes », a insisté Mme Bachelet.

En Inde, la pratique consistant à réserver des sièges aux femmes dans les assemblées locales a stimulé leur engagement politique. Aujourd'hui, plus de 40% des sièges dans les conseils locaux sont occupés par des femmes. Plus de 1,5 million de femmes ont été élues dans ces « panchayats », où elles participent à l'administration des services publics et à la résolution de différends comme les conflits de propriété ou les cas de violences faites aux femmes ou aux filles.

Mme Bachelet devait appeler le gouvernement indien à compléter les bons résultats obtenus par cette pratique au niveau local, en faisant aboutir un projet de loi visant à réserver aux femmes un tiers des sièges au Parlement national.

La directrice d'ONU-Femmes et Secrétaire générale adjointe devait prononcer mercredi à New Delhi le discours d'ouverture d'une Conférence mondiale de l'Union interparlementaire sur les femmes qui président des parlements. Lors de sa visite, elle devait également inaugurer un Centre régional d'excellence pour les femmes élues localement, à l'occasion d'une réunion organisée par le gouvernement indien à Jaipur.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le développement durable passe par l'autonomisation des femmes, selon l'ONU

Coup de projecteur


Aucun résultat
Aucun résultat