Un partenariat parrainé par les Nations Unies aide la Tanzanie à réduire de moitié son taux de mortalité infantile

Le maire de New York, Michael Bloomberg, le Secrétaire général Ban Ki-moon, le Président de la Tanzanie, Jakaya Kikwete, et Helen Agerup en conférence de presse. Photo: UN/J Carrier

2 octobre 2012 – La Tanzanie a accompli des progrès significatifs dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile grâce à un programme parrainé par les Nations Unies qui unit les efforts des secteurs public et privé pour éradiquer ce fléau, l'un des pires à sévir dans le monde en développement, ont annoncé mardi des responsables onusiens.

Lors d'une conférence de presse donnée aujourd'hui au Siège des Nations Unies et à laquelle ont pris part le Président de la Tanzanie, Jakaya Kikwete, le maire de New York, Michael Bloomberg, et le Docteur Helen Agerup, chef de la Fondation H&B Agerup, le Secrétaire général a salué la Stratégie mondiale pour la santé des femmes et des enfants, destinée à promouvoir des partenariats tangibles sur le terrain.

« Afin de maintenir l'élan, nous avons besoin de partenariats. Nous avons besoin de maires et de présidents, d'activistes de la société civile et de personnels de soins », a déclaré M. Ban en notant que le partenariat conclu entre ces trois dirigeants avait permis à lui seul, en deux ans, de faire reculer d'un tiers la mortalité maternelle dans les régions de Kigoma, de Morogoro et de Pawni, en Tanzanie.

Élaborée sous les auspices du Secrétaire général avec le soutien du Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant, la Stratégie mondiale a été lancée au même moment que le Sommet des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2010, avec des promesses de contributions d'un montant de près de 40 milliards de dollars.

Ce Partenariat a pour ambition de réaliser les quatrième et cinquième OMD, qui portent sur la réduction de la mortalité infantile et l'amélioration de la santé maternelle.

Dans ses remarques, le Secrétaire général a noté que le Président Kikwete était l'un des premiers dirigeants au monde à soutenir la Stratégie mondiale. M. Bloomberg, connu pour son engagement à améliorer la santé des New-Yorkais, s'efforce aussi d'aider les femmes enceintes et leurs nourrissons en milieu rural ou isolé. Le Docteur Agerup, a-t-il ajouté, veille à ce que la Fondation H&B Agerup, qu'elle dirige, investisse dans la santé des femmes et des enfants au cours des prochaines années.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon et le Président de la Tanzanie abordent les questions de stabilité régionale

Coup de projecteur