L'OIM organise le rapatriement volontaire de 1.000 migrants bloqués au Maroc

Des réfugiés et des migrants risquent leur vie en tentant de rejoindre l’Europe.

2 octobre 2012 – L'Organisation internationale des migrations (OIM) a annoncé mardi le début d'un programme de rapatriement volontaire pour plus de 1.000 migrants en provenance d'Afrique subsaharienne actuellement bloqués au Maroc.

Les migrants sont en majorité originaires du Cameroun, du Nigéria, du Sénégal et de la Côte d'Ivoire et seraient venus au Maroc dans l'espoir de pouvoir rejoindre l'Europe.

« Les autorités marocaines sont activement engagées dans la recherche de migrants en situation irrégulière, ce qui rend la situation particulièrement difficile pour eux. Il a été conseillé à nombre d'entre eux de se rendre au bureau de l'OIM pour profiter du programme de rapatriement », a déclaré le porte-parole de l'Organisation, Chris Lom.

« Le Gouvernement marocain couvrira les billets d'avion et l'OIM a lancé un appel aux bailleurs de fonds afin de pouvoir financer la réinsertion de ces personnes dans leur pays d'origine en leur procurant des moyens de subsistance », a-t-il ajouté.

L'OIM a demandé 800.000 dollars aux bailleurs de fonds afin de financer le programme de rapatriement et de réinsertion des migrants, qui consisterait à fournir le capital de départ d'une petite entreprise ou en finançant la formation destinée à faciliter l'accès à un emploi.

« Parmi les migrants, on compte des mineurs non-accompagnés, des femmes enceintes, des mères et leurs nourrissons et des personnes malades qui cherchent désespérément à rentrer dans leurs pays d'origine », a expliqué de son côté la chef du bureau de l'OIM au Maroc.

Depuis 2005, l'OIM a organisé le retour volontaire de près de 3.500 migrants vulnérables au Maroc grâce à plusieurs programmes, dont le dernier en date, qui s'est terminé en juin 2012, était financé par la Belgique et la Suisse.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU et l'OIM s'efforcent d'aider les Soudanais du Sud à prendre le chemin du retour

En savoir plus



Coup de projecteur