Des agences de l'ONU lancent un programme destiné à autonomiser les femmes rurales pauvres

Les femmes ne bénéficient toujours pas de l'accès dont disposent les hommes aux terres cultivables, au crédit et à des emplois décents. Photo: ONU Femmes

27 septembre 2012 – ONU Femmes et les trois organismes des Nations Unies en charge de l'alimentation et de l'agriculture basées à Rome ont lancé, conjointement aujourd'hui, un programme commun destiné à rendre plus autonomes les femmes rurales pauvres par des initiatives d'intégration économique et de sécurité alimentaire.

Intitulé « Accélérer les progrès vers l'autonomisation économique des femmes rurales », le programme est une initiative étalée sur cinq ans et lancée par l'Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes), le Fonds international pour le développement agricole (FIDA), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM). Il sera mis en œuvre dans un premier temps en Éthiopie, au Guatemala, au Kirghizstan, au Libéria, au Népal, au Niger et au Rwanda, indique un communiqué de pressede la FAO.

« L'autonomisation et l'élargissement des droits des femmes rurales, ainsi que leur accès aux terres cultivables, aux pouvoirs, aux opportunités et aux choix, permettent de développer les économies, renforcer la sécurité alimentaire et améliorer les perspectives pour les générations actuelles et futures », a expliqué Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes.

Les femmes sont un élément crucial du développement des zones rurales et des économies nationales. Elles constituent 43% de la main d'œuvre agricole dans le monde, et jusqu'à 70% dans certains pays. Elles ont des horaires de travail plus lourds que les hommes, ce sont elles aussi qui s'occupent des enfants, des personnes âgées et des malades. De nombreuses femmes rurales sont aussi des chefs d'entreprises et des investisseurs qui consacrent l'essentiel de leurs revenus au bien-être de leurs familles et de leurs sociétés.

Cependant, en dépit de progrès certains, la plupart des filles et des femmes rurales sont encore aux prises avec de nombreux problèmes. Les obstacles qu'elles doivent surmonter par rapport aux hommes pour accéder aux services publics, à la protection sociale, à des emplois décents, aux marchés et autres institutions, sont toujours plus nombreux.

Le programme lancé aujourd'hui portera sur quatre objectifs: améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, accroître les revenus, améliorer le leadership et la participation au sein des institutions rurales, et créer un environnement de politique plus réactif au niveau national et international.

Le travail commun d'ONU Femmes, de la FAO, du FIDA et du PAM créera des synergies permettant d'exploiter les mandats de chaque organisme afin de faire avancer l'égalité entre les sexes, indique le communiqué.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Autonomiser les femmes rurales est crucial pour le développement

En savoir plus





Coup de projecteur