L'Union européenne assure le monde arabe de son soutien dans ses transitions démocratiques

Le Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, à la tribune de l’Assemblée générale. Photo: ONU/Marco Castro

26 septembre 2012 – Le Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a noté mercredi, lors de son discours au débat général de l'Assemblée de l'ONU, que le printemps arabe avait lancé cette région voisine de l'Europe sur la voie d'une transition qui, malgré les embûches, va dans la bonne direction.

« Aujourd'hui, il est impossible de revenir en arrière. Peu importe ce qu'il adviendra à l'avenir, le printemps arabe marque un tournant. Ce mouvement est irréversible. Une fois que la voix du peuple a été libérée, il ne sera plus jamais possible de lui imposer le silence », a affirmé M. Van Rompuy.

Rappelant l'histoire récente de l'Europe, où hier encore, au début du processus d'intégration, de nombreux pays n'étaient pas des démocraties, M. Van Rompuy a souligné qu'il fallait éviter de juger ce genre de transition à l'aune de leur vitesse. La direction que ces nations prennent et les progrès accomplis doivent être le seul mètre-étalon, a-t-il estimé en les assurant du soutien de l'Union européenne.

Partant du principe selon lequel « entre voisins, on peut aller plus loin en travaillant ensemble », le Président du Conseil européen a encouragé les pays à s'inspirer de l'expérience européenne en termes de réseaux énergétiques et de suppression des barrières commerciales. « Le respect, la tolérance et la non violence sont les valeurs fondamentales sans lesquelles il est impossible de vivre harmonieusement ensemble » a-t-il rappelé.

En savoir plus






Plus de vidéo »


Coup de projecteur