L'UNESCO condamne le meurtre de deux journalistes au Cambodge et aux Philippines

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova.

20 septembre 2012 – La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi les meurtres des journalistes Hang Serei Oudom et Eddie Jesus Apostol, cambodgien et philippin, respectivement, et demandé l'ouverture d'enquêtes pour élucider ces crimes.

« Je suis profondément préoccupée par le meurtre de Hang Serei Oudom », a déclaré la Directrice générale dans un communiqué de presse.

« Il s'agit du premier meurtre d'un journaliste commis au Cambodge depuis longtemps et je suis confiante que les autorités du pays mettront tout en œuvre pour faire traduire les auteurs de ce meurtre en justice. Les crimes commis contre les professionnels des médias doivent être jugés afin d'éviter qu'un climat de peur ne compromette la capacité des journalistes à exercer leur métier et leurs droits », a-t-elle ajouté.

Le corps de Hang Serei Oudom a été retrouvé le 11 septembre dans le coffre de sa voiture, garée dans une plantation de noix de cajou, dans la province de Ratanakiri. Ce reporter de 44 ans couvrait les questions environnementales pour le journal Vorakchun Khmer Daily.

Hang Serei Oudom avait écrit des articles sur l'exploitation illégale des forêts. Il est le premier journaliste cambodgien tué dans l'exercice de ses fonctions depuis plusieurs années. La liste complète des journalistes assassinés se trouve sur le Mémorial UNESCO des journalistes assassinés.

Mme Bokova a également appelé les autorités philippines à ouvrir une enquête sur le meurtre du journaliste de radio Eddie Jésus Apostol survenu au début du mois. « Il est important que les autorités ouvrent une enquête sérieuse sur ce meurtre et s'assurent que ses auteurs seront punis pour leur crime ».

Eddie Jésus Apostol intervenait sur l'antenne de DXND Radio dans la province de Maguindanao. Il a été retrouvé mort le 1er septembre près de la ville de Sultan sa Barongis.

Eddie Jésus Apostol était un ancien conseiller municipal qui co-animait un programme radio hebdomadaire sur les questions relatives à la science et aux populations autochtones.

Le meurtre d'Eddie Jésus Apostol porte à 48 le nombre de journalistes et de professionnels des médias tués aux Philippines depuis 2008. La liste complète des journalistes assassinés se trouve sur le Mémorial UNESCO des journalistes assassinés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Érythrée: l'UNESCO préoccupée par la mort de trois journalistes détenus dans des camps de prisonniers

En savoir plus






Coup de projecteur