Le chef de la FINUL se félicite d'une coopération renforcée avec les forces libanaises

Le Chef de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le Général Paolo Serra, parle avec des étudiants prenant part à une formation au Siège de la FINUL. Photo: Pasqual Gorriz/ FINUL

19 septembre 2012 – Le Chef de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) s'est entretenu mercredi avec des responsables gouvernementaux libanais de diverses questions, et notamment de la coopération entre les Casque bleus des Nations Unies et les forces armées libanaises.

« Nous avons eu de très bonnes réunions. J'ai informé mes interlocuteurs que la FINUL, en étroite coordination avec les forces libanaises, avaient renforcé leurs activités opérationnelles afin de maintenir la sécurité et la stabilité dans notre zone de déploiement à la suite du récent redéploiement de troupes libanaises au nord du fleuve Litani », a déclaré le général Paolo Serra dans un communiqué de presse.

Le Commandant de la Force s'est entretenu avec le Président du Liban, Michel Sleiman, le Président du Parlement, Nabih Berri, et le Premier Ministre, Najib Mikati, dans la foulée de la prorogation d'un an du mandat de la FINUL.

« J'ai exprimé à plusieurs reprises ma plus sincère reconnaissance à l'armée libanaise pour son engagement à renforcer sa coordination avec la FINUL, en dépit des défis supplémentaires qui se posent à elle depuis quelques derniers mois », a déclaré le général Serra.

La FINUL a été établie en 1978 par le Conseil de sécurité pour confirmer le retrait des troupes israéliennes du sud du Liban, rétablir la paix et la sécurité internationales et aider le gouvernement libanais à rétablir son autorité effective dans la région. Le mandat de la mission a été ajusté deux fois en raison des développements intervenus en 1982 et en 2000.

Après la crise de juillet/août 2006, le Conseil a décidé que la Force devrait également contrôler la cessation des hostilités, accompagner et appuyer les forces armées libanaises à mesure de leur déploiement dans tout le Sud-Liban et fournir son assistance pour aider à assurer un accès humanitaire aux populations civiles et le retour volontaire des personnes déplacées dans des conditions de sécurité.

Compte-tenu du climat précaire qui règne dans la région, le Commandant de la Force a tout particulièrement exprimé sa satisfaction devant le calme et la stabilité qui prévalent dans la zone de déploiement de la FINUL, située dans le Sud-Liban.

Les violences en Syrie voisine ont alimenté des tensions intercommunautaires au Liban, soulevant des préoccupations quant à la possibilité pour le pays de replonger dans la violence fratricide qui a déchiré le pays pendant une guerre civile de 15 ans.

Au cours des dernières semaines du mois d'août, des combats ont éclaté entre partisans et opposants du gouvernement syrien à Beyrouth, ainsi qu'à Tripoli, dans le nord du pays. En outre, une série d'enlèvements a contribué à l'escalade des tensions.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité proroge d'un an le mandat de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban

En savoir plus





Coup de projecteur