Le Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture en déplacement officiel au Maroc du 15 au 22 septembre

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan E. Méndez. ONU Photo/Jean-Marc Ferré

12 septembre 2012 – Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan E. Méndez, se rendra au Maroc à l'invitation du gouvernement de ce pays, du 15 au 22 septembre, pour y évaluer les améliorations et identifier les défis à relever dans son champ d'expertise, particulièrement en relation avec l'adoption de la nouvelle Constitution en juillet 2011.

« Ma cause première est d'engager un dialogue avec les parties prenantes afin d'aider les autorités à faire respecter l'état de droit, encourager la prise de responsabilité pour les abus passés ainsi que les allégations de torture et de mauvais traitements, satisfaire au droit aux dédommagement des victimes de torture et de mauvais traitements, et assurer que leurs auteurs présumés soient tenus comptables de leurs actes, conformément au droit international », a annoncé M. Méndez.

Au cours de son séjour, le Rapporteur spécial s'entretiendra avec des représentants des autorités, du pouvoir judiciaire, de la société civile, de l'institution nationale des droits de l'homme, des agences des Nations Unies, ainsi qu'avec des victimes et des membres familles. Le Rapporteur spécial envisage de se rendre à Rabat, Salé, Casablanca, Meknès, et Skhirat-Témara. L'expert indépendant se rendra également à Laâyoune, au Sahara occidental, les 17 et 18 septembre.

M. Méndez fera part de ses observations et recommandations préliminaires lors d'une conférence de presse le 22 septembre avant de présenter un rapport final au Conseil des droits de l'homme l'année prochaine.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Maroc : des experts de l'ONU appellent à créer sans délai l'Autorité pour la parité

En savoir plus




Coup de projecteur