Sierra Leone: l'ONU souligne l'importance des élections prochaines pour préserver une paix durement gagnée

Le Représentant exécutif du Secrétaire général en Sierra Leone, Jens Anders Toyberg-Frandzen. ONU Photo/JC McIlwaine

11 septembre 2012 – Le Représentant exécutif du Secrétaire général en Sierra Leone, Jens Anders Toyberg-Frandzen, a informé mardi le Conseil de sécurité des « progrès réguliers » accomplis par le pays au cours de la dernière décennie, soulignant l'importance des élections présidentielle, parlementaires et locales, prévues le 17 novembre prochain.

« La conduite réussie des élections démontrera la maturité du leadership politique et des institutions sierra-léonaises, ainsi que la consolidation du processus politique dans le pays », a déclaré M. Toyberg-Frandzen, qui présentait le rapport du Secrétaire général sur le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL).

Le rapport, qui porte sur la période allant du 1er mars au 31 août 2012, recommande au Conseil de sécurité de renouveler le mandat du BINUCSIL pour une période de huit à neuf mois, pendant laquelle le Secrétaire général Ban Ki-moon entend envoyer en Sierra Leone une mission d'évaluation technique pour faire le bilan de l'exécution du mandat de la Mission.

M. Ban a notamment justifié cette demande de prorogation par l'importance des prochaines élections, et par la nécessité d'apporter au Gouvernement et aux principales parties prenantes une assistance électorale.

Des « activités essentielles » devront être menées après les élections, a-t-il assuré dans le rapport, en mettant l'accent sur le « règlement de toute question postélectorale », la facilitation d'une « transition sans heurt pour le nouveau gouvernement élu », la contribution à l'« action visant à promouvoir la cohésion et la réconciliation nationales » et l'« établissement d'un plan de transition et d'une stratégie de retrait du BINUCSIL ».

M. Toyberg-Frandzen a affirmé que le BINUCSIL se tiendrait prêt à poursuivre l'assistance nécessaire, en œuvrant avec toutes les parties prenantes en vue de promouvoir la cohésion et la réconciliation nationales en Sierra Leone.

Toutefois, a-t-il ajouté, des progrès devront continuer d'être réalisés pour faire face aux enjeux recensés par la Commission Vérité et Réconciliation. M. Toyberg-Frandzen a rappelé les défis auxquels la Sierra Leone est confrontée, et a cité notamment la lutte contre le chômage, en particulier chez les jeunes; le coût de la vie, qui reste élevé, et les difficultés économiques persistantes qui y sont liées.

S'agissant du dialogue politique, il a salué les parties prenantes sierra-léonaises, dont les partis politiques, pour les engagements pris en faveur, notamment, de la tenue d'élections pacifiques, libres et régulières, et les a engagées à les honorer.

Par ailleurs, le Représentant exécutif a souligné le rôle constructif que devra jouer la presse sierra-léonaise pour assurer le succès des élections. La Commission indépendante des médias devra ainsi œuvrer plus activement auprès de la presse pour que celle-ci s'abstienne de propager des messages incitant à la haine, à la division et à la discorde nationale, a-t-il souligné.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Un Danois nommé comme nouveau Représentant de l'ONU en Sierra Leone

En savoir plus





Coup de projecteur