HCR : Jolie et Guterres se rendent en Jordanie auprès des réfugiés syriens

L’Envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’actrice américaine Angelina Jolie, s’entretient avec des réfugiés syriens tout juste arrivés en Jordanie. Photo HCR/J. Tanner

11 septembre 2012 – Alors que les Syriens ayant fui leur pays sont désormais plus de 250.000, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi l'arrivée de son patron, Antonio Guterres, et de son Envoyée spéciale, l'actrice Angelina Jolie, dans le camp jordanien de Za'atri.

L'objectif de ce déplacement est de se montrer solidaire des réfugiés syriens et de témoigner la gratitude du HCR aux peuple et gouvernement jordaniens pour leur hospitalité.

« Hier soir, Angelina Jolie, qui est arrivée en Jordanie avant le Haut Commissaire Guterres, s'est rendue à la frontière avec la Syrie auprès de familles syriennes. La plupart des réfugiés franchissent la frontière pendant la nuit », a expliqué le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'un point de presse donné aujourd'hui à Genève.

Depuis son ouverture le 29 juillet, le camp de Za'atri, situé à proximité de la ville de Mafraq, près de la frontière avec la Syrie, accueille 28.000 Syriens sur les 85.000 qui se trouvent actuellement en Jordanie.

« Les réfugiés indiquent que les tirs d'artillerie et les attaques aériennes se poursuivent dans les localités près de la frontière. Selon les informations, des milliers de personnes déplacées dans le sud de la Syrie vont de village en village chercher un endroit sûr pour traverser la frontière », a précisé M. Edwards.

Le nombre d'arrivants varie quotidiennement en fonction de la situation sécuritaire en Syrie. La moyenne se situe à près de 2.000 personnes par jour. Certains ont déclaré avoir été contraints cinq à six fois au déplacement à l'intérieur du pays avant d'en partir.

Le HCR et ses partenaires en Jordanie font de leur mieux pour soutenir les réfugiés syriens. Toutefois, les conditions de vie dans le camp de Za'atri, situé en plein désert, sont difficiles. À l'approche de l'hiver, le HCR espère pouvoir accueillir les réfugiés dans des préfabriqués plutôt que dans les tentes utilisées actuellement. Pour l'instant, jusqu'à 30 préfabriqués par jour sont acheminés dans le camp et la priorité est d'y héberger les familles vulnérables.

« En attendant, les réfugiés tentent de retrouver une vie quotidienne dans le camp. Ce weekend, un premier mariage y a été célébré et plusieurs bébés sont nés à Za'atri depuis son ouverture », a ajouté M. Edwards.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU demande des fonds supplémentaires pour aider les civils syriens

En savoir plus





Coup de projecteur