Darfour : la MINUAD s'efforce d'atténuer des tensions intertribales

Une délégation de la tribu Ziyadiah, lors d’une réunion avec des responsables de la MINUAD, à Mellit, dans le Nord Darfour. Photo: Albert González Farran

23 août 2012 – Des membres de l'Opération hybride Nations Unies-Union africaine au Darfour (MINUAD) se sont entretenus jeudi avec des leaders communautaires de la ville de Mellit, située au Nord Darfour, au Soudan, afin d'apaiser les tensions qui ont conduit à des affrontements meurtriers entre les deux principales tribus de la région.

« Mellit est connue pour la coexistence pacifique de ses différentes communautés. J'espère que cette réputation se maintiendra à l'avenir », a déclaré le Chef de la MINUAD dans le Nord Darfour, à la tête de la délégation venue engager le dialogue avec les chefs de tribus.

Des différends entre membres des tribus Ziyadiah et Berti ont débouché, le 15 août dernier, sur de violentes confrontations, au cours desquelles des stands du marché principal ont été pillés et détruits. Six personnes ont été tuées et 12 autres blessées.

M. Gibril a confié dans un communiqué sa préoccupation devant ces évènements tragiques, offrant l'assistance de la MINUAD pour mener un effort de médiation et de réconciliation intercommunautaire. « Nous voulons savoir ce qui s'est passé afin de prévenir la récurrence de tels incidents à l'avenir ».

Au cours de la réunion qu'il a eue avec la délégation de la MINUAD, le chef du camp de personnes déplacées d'Abassi, Adam Abdurahim Kharif, a confié que les résidents redoutaient des attaques similaires à celle perpétrée dans le camp de Kassab, plus tôt ce mois-ci, attaque au cours de laquelle des hommes armés avaient pillé le marché et brûlé le poste de police locaux, tuant quatre personnes.

Les conditions de sécurité et la situation sur le plan humanitaire se sont considérablement détériorées depuis, relève la Mission, auprès de laquelle M. Kharif a plaidé pour une protection renforcée.

D'après le commissaire de police de Mellit, les évènements de la semaine dernière sont des incidents isolés qui ont été résolus au travers du dialogue. L'un des chefs de la tribu Ziyadiah a indiqué que les membres de sa communauté avaient agi rapidement pour contenir la situation et œuvraient maintenant à trouver une solution pacifique. Le leader des Berti a de son côté ajouté qu'en règle générale, la culture locale consiste à privilégier la paix et la coexistence sans heurts.

Déployée au début 2008, la MINUAD est chargée de protéger les civils, de promouvoir un processus de paix inclusif et d'aider à assurer la distribution, en toute sécurité, de l'aide humanitaire au Darfour, une région aride située dans l'ouest du Soudan.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Darfour : la MINUAD renforce la protection des déplacés dans un camp visé par des attaques

En savoir plus





Coup de projecteur