Darfour : la MINUAD renforce la protection des déplacés dans un camp visé par des attaques

Le Commandant de la MINUAD, Patrick Nyamvumba, remet des fournitures médicales au directeur de l’hôpital rural du district de Kutum, et au Vice-Commissaire de ce district. Photo: Sojoud Elgarrai.

13 août 2012 – Le Chef de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a souligné lundi l'importance de garantir la sûreté des personnes déplacées dans l'état du Nord Darfour, au lendemain de violences qui ont fait quatre morts et six blessés dans la région.

Au cours d'une réunion dimanche avec des dirigeants du camp de déplacés de Kassab, dans la zone de Kutum, le Commandant de la MINUAD, le Général Patrick Nyamvumba, a évoqué avec les résidents leurs préoccupations sur le plan sécuritaire et réitéré l'engagement de la Mission à garantir leur protection.

« En ma qualité de Commandant de la MINUAD, j'ai demandé que des forces soient stationnées en permanence dans le camp Kassab, avec pour consigne de protéger et défendre les civils sur le terrain », a déclaré le Général.

Les récentes attaques contre des civils sur ce site ont débuté début août, avec le meurtre du commissaire du district d'Alwaha et de son chauffeur par des hommes armés non identifiés. Leur véhicule avait été retrouvé aux environs du camp de Kassab. Depuis, une série d'incident, notamment des pillages et des combats entre éléments armés et forces gouvernementales, ont émaillé la vie quotidienne des habitants de Kutum et des occupants du camp de Kassab.

M. Nyamvumba a exhorté les leaders communautaires à partager toute information pertinentes susceptible d'aider à mettre fin aux violences, soulignant la responsabilité du gouvernement soudanais pour combattre l'impunité : « La Mission n'est pas en position de procéder à des arrestations, nous pouvons seulement exercer une pression sur les autorités pour qu'elles le fassent », a-t-il rappelé.

Aujourd'hui également, le Président de l'Assemble générale, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, a vigoureusement condamné l'attaque, perpétrée dimanche, dans laquelle un Casque bleu bangladeshi a trouvé la mort et un autre a été blessé alors qu'ils s'efforçaient de protéger des civils à Nyala, dans le Sud Darfour.

« Le Président présente ses plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes de cette attaque odieuse », souligne la déclaration, dans laquelle M. Al-Nasser réaffirme son plein soutien à la Mission et à son rôle pour stabiliser le Darfour.

Depuis le déploiement de la MINUAD le 31 décembre 2007, 38 Casques bleus ont été tués par des éléments hostiles dans l'exercice de leurs fonctions.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU demande une enquête indépendante sur la violence qui a tué huit personnes au Darfour

En savoir plus





Coup de projecteur