L'ONU alloue 55 millions de dollars aux crises humanitaires sous-financées dans huit pays

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, donne une conférence de presse à son retour d’un camp de déplacés dans les environs de Goma, dans l’est de la RDC. MONUSCO/Sylvain Liechti

9 août 2012 – La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordinatrice des secours d'urgence, Valerie Amos, a alloué jeudi 55 millions de dollars puisés dans le Fonds central pour les interventions d'urgence (CERF) afin de renforcer les opérations dans huit pays où les crises humanitaires sont les plus négligées.

Les pays bénéficiaires sont l'Afghanistan, le Cameroun, la Colombie, la République Démocratique du Congo (RDC), l'Éthiopie, Madagascar, la République du Soudan et le Sri Lanka, où ces fonds serviront à financer la fourniture d'une aide humanitaire vitale.

Treize pays avaient déjà reçu en janvier dernier près de 104 millions de dollars dans le cadre de la première tranche 2012 au titre des interventions sous-financées.

« Ces subventions constituent un financement essentiel. Cet argent sauve des vies en permettant aux organismes humanitaires de venir en aide aux personnes en détresse extrême. J'espère que ce financement aura pour conséquence aussi d'attirer l'attention sur leur situation, car des millions d'autres personnes ont encore besoin d'assistance humanitaire», a plaidé Valerie Amos dans un communiqué de presse.

Les organismes opérant au Soudan recevront 14 millions de dollars afin d'acheminer de la nourriture, de l'eau, des soins médicaux et autres articles de première nécessité auprès des personnes déplacées et des communautés d'accueil, en particulier au Darfour. Près de

12 millions de dollars seront versés aux organismes d'aide humanitaire de la RDC afin de répondre aux besoins croissants en matière de nutrition et de santé.

En Afghanistan, les agences recevront 10 millions de dollars afin de venir en aide aux plus vulnérables. Dix millions seront également versés aux partenaires humanitaires en Éthiopie afin d'enrayer l'aggravation de la crise alimentaire et venir en aide aux réfugiés.

Un tiers des subventions versées par le Fonds est réservé chaque année aux situations d'urgence sous-financées, afin de promouvoir une distribution plus équilibrée de l'aide humanitaire à travers le monde. Depuis 2006, près d'un tiers des 2,6 milliards de dollars alloués par le Fonds a été débloqué en faveur de crises négligées dans plus de 40 pays.


News Tracker: autres dépêches sur la question

ONU : Plus de 427 millions de dollars versés pour les secours humanitaires en 2011

En savoir plus


Coup de projecteur