Asie centrale : le Conseil de sécurité souligne l'importance de la diplomatie préventive

Le Conseil de sécurité des Nations Unies. ONU Photo/JC McIlwaine.

9 août 2012 – Dans une déclaration faite à la presse mercredi soir, les membres du Conseil ont réaffirmé l'importance que revêtent la diplomatie préventive et les mécanismes d'alerte rapide dans le règlement pacifique des différends, citant en exemple le Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale (UNRCCA).

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'août, l'Ambassadeur de la France, Gérard Araud, a lu cette déclaration au nombres des autres membres du Conseil à l'issue d'un exposé lu par le Représentant spécial du Secrétaire général, Miroslav Jenca, sur l'action menée ces sept derniers mois par le Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale (UNRCCA).

« Prévenir le déclenchement, l'escalade ou la reprise de conflits est un impératif politique, humanitaire et moral absolu, qui présente également des avantages économiques », ont-ils insisté. À cet égard, ils ont salué le rôle joué par le Centre, qui constitue un modèle de mécanisme de diplomatie préventive dont disposent les Nations Unies et reconnu qu'il contribuait à aider les pays d'Asie centrale à faire face aux menaces intérieures et transnationales à la paix et à promouvoir le développement durable de la région.

Les membres du Conseil ont félicité à cet égard le Centre de s'être employé à soutenir les efforts que font les gouvernements des pays de la région pour assurer la stabilité et créer des conditions plus favorables à la coopération bilatérale et multilatérale.

L'objectif est d'apporter des solutions concrètes et durables aux problèmes transfrontières que connaît l'Asie centrale, y compris ceux que posent la gestion des ressources en eau et en énergie, de mettre en œuvre de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies et de suivre l'évolution de la situation dans la région.

Le Centre a été également salué pour son rôle auprès des États d'Asie centrale afin de contribuer à normaliser la situation en Afghanistan, qui a des répercussions sur celle en Asie centrale, et à promouvoir une intégration et une coopération régionales plus larges afin de favoriser la stabilité et le développement durable dans la région.

Les membres du Conseil ont enfin souligné qu'il fallait renforcer la coopération et la coordination entre les gouvernements des pays de la région, le Centre régional et les organisations régionales compétentes pour que la région puisse mieux affronter les défis à la paix, à la stabilité et au développement durable qui lui sont lancés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Asie centrale : le Conseil de sécurité salue le rôle de diplomatie préventive

Aucun résultat
Aucun résultat