L'ONU renforce sa coopération régionale pour la paix et la sécurité en Afrique centrale

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale, Abou Moussa. Photo: ONU

6 août 2012 – Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), Abou Moussa, et le Secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), Alphonse Daniel Ntumba Luaba Lumu, ont signé lundi un document de travail scellant la coopération entre les deux organismes dans les domaines de la paix, de la sécurité, de la prévention et de la résolution des conflits.

Cette signature a eu lieu lors d'une réunion des ministres de la CIRGL à Kampala en Ouganda, consacrée à « la situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo ». La collaboration entre l'UNOCA et la CIRGL portera tout particulièrement sur les questions de médiation et de gouvernance politique et sécuritaire, ainsi que sur la promotion du rôle de la femme dans la gestion pacifique des différends.

L'un des enjeux de ce partenariat est la mise en commun des efforts visant à créer les conditions d'une stabilité indispensable au « développement durable des pays de la sous-région de l'Afrique centrale et de la région des Grands Lacs », les deux zones géographiques d'intervention de l'UNOCA et de la CIRGL.

La plupart des onze pays membres de la CIRGL appartiennent aussi à la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) couverte par l'UNOCA ou au Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), dont l'ONUCA assure le Secrétariat depuis mai 2011.

En dehors du Kenya, du Soudan, de la République unie de Tanzanie et de la Zambie, le reste des pays membres de la CIRGL entretiennent en effet des relations de travail avec le Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale : l'Angola, le Burundi, la République Centrafricaine, le Congo et la République Démocratique du Congo (RDC) ainsi que le Rwanda (UNSAC).

« La coopération avec la CIRGL est non seulement logique, mais aussi nécessaire. Elle participe de la ferme détermination des Nations Unies à soutenir les organisations régionales et sous-régionales dans leur volonté de contribuer à la recherche de solutions aux problèmes qui menacent la paix internationale », a résumé le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique centrale, M. Abou Moussa, dans un communiqué de presse.

C'est dans le même esprit que l'UNOCA avait signé un partenariat similaire avec la CEEAC le 3 mai 2012 à Libreville (Gabon), précise le communiqué.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU et l'UA examinent les moyens de mettre en œuvre la stratégie régionale de lutte contre la LRA