L'ONU et l'UA examinent les moyens de mettre en œuvre la stratégie régionale de lutte contre la LRA

Une femme et son fils qui ont fui les attaques de la LRA. Photo: HCR/M.Hofer

24 juillet 2012 – Le chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), Abou Moussa, et l'Envoyé spécial de l'Union africaine (UA) pour la question de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Francisco Madeira, ont annoncé mardi qu'ils présideront, du 25 au 27 juillet, une réunion d'experts à Entebbe, en Ouganda, sur la mise en œuvre de la stratégie régionale de lutte développée par l'ONU contre ce groupe armé sévissant dans la sous-région.

« Outre les points focaux des Nations Unies et de l'UA, les représentants des pays affectés par les activités de la LRA, d'organisations non gouvernementales, du Groupe international de travail sur la LRA et des partenaires de développement sont invités à cette rencontre », a indiqué l'UNOCA dans un communiqué de presse.

La réunion a été organisée pour donner suite aux délibérations du Conseil de sécurité qui a adopté la stratégie présentée par M. Moussa en même temps que le deuxième Rapport du Secrétaire général de l'ONU sur les activités de l'UNOCA. Les membres du Conseil de sécurité l'avaient fortement encouragé à œuvrer avec toutes les parties prenantes pour transformer cet important document en programme de travail assorti d'un plan de financement clair et précis.

La réunion d'Entebbe a été initiée pour engager une réflexion collective sur les axes prioritaires de lutte contre la LRA : la protection des civils ; la promotion des défections et du processus de désarment, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation (DDRRR) ; la définition d'un dispositif humanitaire coordonné en faveur des victimes de la LRA, dont les réfugiés et les déplacés ; et le renforcement de l'autorité de l'État dans les régions affectées.

Dans ce contexte, la rencontre d'Entebbe mettra un accent particulier sur les dispositions pratiques à prendre pour garantir une coordination optimale des actions menées par les nombreuses organisations impliquées dans la lutte contre la LRA. Elle permettra aussi d'explorer le type de soutien que les Nations Unies peuvent apporter à l'Union africaine, à travers leurs missions politiques et de maintien de la paix dans les pays affectés par la LRA.

L'une des préoccupations pressantes du moment concerne la mobilisation effective des 5.000 soldats de la Force régionale d'intervention (FRI) mise en place par l'UA pour traquer la LRA.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité apporte son soutien à une stratégie régionale de lutte contre la LRA

Aucun résultat
Aucun résultat