Ban Ki-moon : L'usage d'armes chimiques en Syrie serait « répréhensible »

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. ONU Photo/Rick Bajornas.

23 juillet 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a exprimé lundi sa préoccupation concernant le risque d'un usage éventuel d'armes chimiques en Syrie et il a souligné l'importance du suivi continu de la situation par la communauté internationale.

« L'usage d'armes de destruction massive en Syrie, telles que les armes chimiques, serait répréhensible », a déclaré M. Ban devant les journalistes dans la capitale serbe Belgrade, où il se trouve actuellement en visite officielle.

« J'espère sincèrement que la communauté internationale reste vigilante pour éviter une telle chose », a-t-il indiqué en ajoutant qu'il n'a pas pu vérifier l'information selon laquelle la Syrie dispose d'un « arsenal considérable » d'armes chimiques tel que l'a affirmé le régime syrien.

M. Ban a également précisé que la Syrie ne fait pas partie de l'Organisation pour la prohibition des armes chimiques, qui est responsable pour la mise en œuvre de la Convention pour l'interdiction des armes chimiques, et qui cherche à éliminer l'ensemble de ces armes de destruction massives.

Selon les informations, le gouvernement syrien aurait indiqué qu'il est prêt à utiliser des armes chimiques et biologiques contre une éventuelle attaque de l'étranger, tout en ajoutant qu'il ne les emploierait pas contre ses propres citoyens.

Le Secrétaire général a rappelé que l'ONU coordonne de près avec les États et les parties prenantes concernés et qu'il consulte régulièrement le Secrétaire général de la Ligue des États arabes Nabil El-Araby sur la question du risque d'usage d'armes de destruction massive.

« J'exhorte l'ensemble des parties prenantes, toutes les forces du gouvernement syrien et de l'opposition armé, d'arrêter les combats. Il faut mettre un terme à l'usage des moyens violents pour résoudre la situation », a dit M. Ban en soulignant le besoin d'investir tous les efforts pour aider le peuple syrien à surmonter la crise.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : le Conseil de sécurité proroge de 30 jours le mandat de la MISNUS

En savoir plus





Coup de projecteur