La CPI célèbre l'admission du Guatemala en tant que nouvel État partie au Statut de Rome

Le siège de la Cour pénale internationale à La Haye. Photo: Vincent van Zeijst

13 juillet 2012 – La Cour pénale internationale (CPI) a tenu vendredi une cérémonie à son siège de La Haye afin de célébrer l'admission du Guatemala en tant que 121ème État partie au Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

Lors de la cérémonie, le Président de la Cour, le Juge Sang Hyun Song, a remis à l'Ambassadeur du Guatemala, Julio Roberto Palomo Silva, un exemplaire spécial du Statut de Rome, qui symbolise, a-t-il déclaré, leur « engagement commun en faveur du respect de l'état de droit ».

Le Président Song a rappelé le soutien du Guatemala à la CPI depuis plusieurs années et déclaré avoir été « impressionné par la rapidité avec laquelle le Guatemala a adhéré au Statut de Rome après l'élection présidentielle de novembre dernier ».

« L'adhésion du Guatemala a une grande importance régionale, puisqu'il ne reste plus que deux états – El Salvador et le Nicaragua – pour compléter la représentation de l'Amérique centrale dans le système du Statut de Rome. J'espère sincèrement que ces deux pays suivront l'exemple du Guatemala », a ajouté le Président de la CPI.

S'exprimant au nom du Vice-Président de l'Assemblée des États parties, le Ministre-Conseiller à l'Ambassade de la Suisse M. Philippe Brandt, a déclaré que l'adhésion d'États ayant surmonté des défis tels que des conflits armés était « particulièrement encourageante ».

« L'adhésion au système du Statut de Rome constitue une preuve tangible de l'engagement du Gouvernement guatémaltèque et de sa population pour assurer que l'impunité pour la commission des crimes les plus graves ne perdure dans le futur”, a-t-il souligné. « L'état de droit est renforcé par cette étape historique qui, nous l'espérons, servira d'exemple dans la région et à travers le monde », s'est félicité M. Brandt.

L'Ambassadeur Julio Roberto Palomo Silva a exprimé la « fierté » et la « joie » du Guatemala « de pouvoir enfin devenir État partie à part entière », afin de rejoindre la Cour dans son travail pour « lutter contre ces crimes et contribuer à l'expansion et à l'universalisation de la justice ».

La cérémonie s'est tenue en présence de la Première Vice-Présidente de la Cour, la juge Sanji Mmasenono Monageng, de la juge Silvia Fernández de Gurmendi, du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda, du Greffier Silvana Arbia et du Greffier adjoint Didier Preira.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Guatemala devient le 121e Etat partie au traité régissant la CPI

En savoir plus


Coup de projecteur