Ban Ki-moon exprime son profond regret suite au décès d'un Casque bleu de la MONUSCO

Des Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) déployés dans la ville de Bunagana. ONU Photo/Sylvain Liechti.

6 juillet 2012 – Exprimant sa grave préoccupation devant la situation dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), le Secrétaire général Ban Ki-moon a exprimé vendredi son profond regret suite au décès d'un Casque bleu de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), tué lors d'un affrontement armé dans le Nord Kivu.

Le Casque bleu, de nationalité indienne, a été tué à Bunagana, lors de combats opposant les Forces armées de la République démocratique du Congo et des mutins se présentant comme des membres du groupe M23, indique la déclaration transmise par le porte-parole du Secrétaire général.

« Les dirigeants du M23 figurent parmi les auteurs des pires violations des droits de l'homme en RDC, et même dans le monde», avait dénoncé le 19 juin la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay. «Beaucoup d'entre eux ont un passé consternant, marqué par des allégations de participation à des viols collectifs, à des massacres et au recrutement et à l'utilisation d'enfants.»

Les affrontements entre les forces armées congolaises et les éléments armés du M3 ont provoqué jusqu'à présent le déplacement de 100.000 personnes, la plupart d'entre elles se trouvant au Rwanda et en Ouganda voisins. Dans sa déclaration, le Secrétaire général appelle à un arrêt immédiat des violences perpétrées par tous les groupes armés.

M. Ban a également présenté ses condoléances à la famille de la victime, au gouvernement et au peuple indiens.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : Navi Pillay dénonce les crimes graves commis par les mutins du M23 dans l'est du pays

En savoir plus



Coup de projecteur