Négociations préparatoires de la Conférence de Rio : Le Brésil prend la relève

17 juin 2012 – La troisième session du Comité préparatoire des négociations en vue d'un document final pour la Conférence de Rio+20 a conclu ses travaux le 15 juin tard dans la nuit.

Les représentants des Etats membres ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur un document final.

« Les Etats membres ont convenu d'un commun accord sur 29% du texte final », a expliqué Giancarlo Summa, Porte-parole adjoint de la Conférence de Rio+2o sur le développement.

Le contentieux porte sur l'économie verte et le financement du développement. Les pays en développement estiment que l'économie verte sera uniquement bénéfique aux pays développés. Pour le financement du développement, le groupe des 77 et de la Chine proposent la création d'un fonds de trente milliards de dollars; une proposition à laquelle les pays du nord ne veulent donner leur feu vert, en raison notamment de la crise financière mondiale.

Des progrès encourageants ont été réalisés par des groupes dissidents sur le texte final. Les Etats membres avaient trois jours pour conclure un accord. Dés aujourd'hui, le Brésil, pays hôte de la Conférence prend le relais pour mener les négociations sur la base du texte émanant de la troisième session du Comite préparatoire.

Le gouvernement du pays hôte a annoncé que le processus de consultation se terminera le 18 juin. Il soumettra ensuite l'accord convenu à la Conférence qui l'adoptera.

En plus du texte final de la Conférence de Rio, les Nations Unies ont mis à disposition des Etats membres un registre des engagements, sur une base volontaire, en vue d'un meilleur développement pour tous. Les Nations Unies continuent à recevoir un flux régulier d'inscriptions, avec 23 nouveaux engagements depuis le 15 juin. Au total 281 engagements ont été recueillis par les Nations Unies.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Rio+: la FAO préconise des systèmes alimentaires énergétiquement intelligents

Coup de projecteur