Haïti : le PAM demande des fonds supplémentaires pour renforcer la lutte contre la faim

La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial, Ertharin Cousin. Photo : WFP/Giulio D’Adamo

14 juin 2012 – Lors de son premier déplacement en Haïti, la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a affirmé jeudi l'engagement du PAM à soutenir Haïti pour parvenir à des solutions durables dans la lutte contre la faim et la malnutrition, à condition que les bailleurs de fonds maintiennent leur niveau de contributions.

Au cours de sa visite de trois jours, Ertharin Cousin, a rencontré le Président Michel Martelly, convenant avec lui de la nécessité d'œuvrer au développement de programmes durables en pariant sur l'alimentation en milieu scolaire et la sensibilisation au renforcement de la production locale.

Cet engagement vient dynamiser le partenariat conclu avec le gouvernement haïtien, marqué par le lancement de deux nouveaux programmes conjoints avec le PAM auquel le Premier ministre du pays, Laurent Lamothe, a donné son accord. Le premier vise à augmenter le nombre d'enfants soutenus par le PAM au travers de son programme de repas scolaires, le deuxième à éradiquer la malnutrition chronique en ciblant les Haïtiens les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants.

« J'ai eu la chance de rencontrer les enfants qui prennent, chaque jour à l'école, un repas chaud, dont fait partie le lait que le PAM achète auprès d'une laiterie locale. En travaillant avec la communauté locale, nous offrons des débouchés aux petits agriculteurs d'Haïti, tout en assurant aux enfants démunis une éducation et des repas nutritifs », a déclaré Mme Cousin dans un communiqué de presse.

De nombreux Haïtiens restent aujourd'hui menacés par l'insécurité alimentaire et la faim. La plus récente étude à l'échelle nationale sur la sécurité alimentaire - l'Enquête Nationale de Sécurité Alimentaire (ENSA) - conduite avec le PAM, a révélé que 38% de la population souffre d'insécurité alimentaire. La malnutrition chronique touche encore 23% des enfants âgés de 6 à 59 mois et 4% des enfants souffrent de malnutrition aiguë, en particulier dans les régions rurales du pays.

Une réduction significative de la contribution des bailleurs de fonds menace la capacité du PAM à répondre à ces besoins. Le Bureau du PAM en Haïti est parvenu à un stade critique de financement, 54,6 millions de dollars étant aujourd'hui nécessaires sous peine de réduire le nombre d'enfants bénéficiaires du programme des repas scolaires.

« Je lance un appel aux amis d'Haïti dans le monde afin qu'ils continuent de soutenir les efforts déployés par le gouvernement et le PAM pour lutter contre la faim et la malnutrition », a dit Mme Cousin.

Le PAM fournit actuellement une aide alimentaire à 1,7 million de personnes par mois, dont des repas scolaires quotidiens pour plus d'un million d'enfants, des programmes de nutrition pour les mères et les enfants et des activités de préparation aux catastrophes et d'intervention d'urgence.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Haïti : l'ONU s'inquiète du manque d’argent pour l'humanitaire

Aucun résultat
Aucun résultat