Ban exhorte les Népalais à s'unir et à reprendre sans délais le processus constitutionnel

Des manifestants à Katmandou demandent l'adoption d'une nouvelle constitution. Photo: N. Newar/IRIN

29 mai 2012 – Le Secrétaire général de l'ONU s'est dit déçu mardi que le mandat de l'Assemblée constituante du Népal ait expiré sans avoir permis l'adoption tant attendue de la Constitution.

Le processus constitutionnel, qui a commencé en 2008, avait abouti à des accords importants sur presque tous les aspects d'une nouvelle constitution, sauf sur la restructuration de l'État ; a rappelé Ban Ki-moon.

« Les Nations Unies, qui ont soutenu pendant des années l'instauration de la paix et le processus de réforme au Népal partagent le profond regret que ressent le peuple népalais en ce moment », a-t-il ajouté.

« Alors que le Népal entre dans une période d'incertitude, le gouvernement et les dirigeants politiques du pays, ainsi que les dirigeants des différentes communautés, doivent faire preuve de courage et de sagesse pour s'unir en vue de faire face aux défis auxquels le pays est confronté », a enjoint le Secrétaire général.

Un consensus politique sur la voie à suivre est une priorité immédiate pour assurer la stabilité et la continuité, a estimé M. Ban, exhortant les parties à reprendre sans délais le travail sur le processus constitutionnel en s'appuyant sur ce qui a été réalisé jusqu'à présent.

« C'est par le biais d'un consensus qu'il faudrait trouver le mécanisme représentatif légitime et approprié pour y parvenir. Ces décisions exigent de la flexibilité, de la créativité et, surtout, de la volonté pour mettre de côté, dans l'intérêt national, les moindres divergences ».

Le Secrétaire général a enfin exhorté tous les partis politiques et parties prenantes à réaffirmer leur attachement à l'esprit de l'accord de paix global et de préserver les acquis de ces dernières années.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Népal : Ban demande un accord sur la nouvelle constitution avant la date butoir du 27 mai

En savoir plus