Ban : Saisissons l'opportunité unique de Rio+20 pour garantir un avenir viable pour tous

23 mai 2012 – 23 mai 2012 - Le Secrétaire général a encouragé mercredi les États Membres à saisir l'occasion offerte par la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) pour ouvrir la voie à un avenir viable, soulignant qu'un partenariat solide serait déterminant pour relever les défis auxquelles fait face la planète.

« Rio offre une opportunité unique à l'échelle d'une génération de repartir à zéro et d'ouvrir la voie à un nouvel avenir où les dimensions économique, sociale et environnementale de la prospérité et le bien-être de l'humanité seront à part égales », a déclaré Ban Ki-moon dans un éditorial publié aujourd'hui par le International Herald Tribune.

Plus de 130 chefs d'état et de gouvernement seront à Rio de Janeiro, au Brésil, du 20 au 22 juin, afin d'adopter de nouvelles mesures et politiques destinées à promouvoir un développement durable synonyme de prospérité, d'éradication de la pauvreté et de protection de l'environnement.

Des dizaines de milliers de chefs d'entreprises, de maires, d'activistes et d'investisseurs participeront également à la Conférence, qui marquera le vingtième anniversaire du Sommet de la Terre de Rio, où avaient été posés les principes fondateurs du concept de développement durable.

« Nous sommes conscients que nous ne pouvons plus continuer d'envisager la prospérité comme nous l'avons fait jusqu'à présent. Pourtant, nous n'avons pas encore choisi la solution évidente – la seule possible, aujourd'hui comme il y a 20 ans : le développement durable », relève le Secrétaire général dans son éditorial.

Il a souligné l'importance de galvaniser le soutien à l'échelle internationale en faveur d'un agenda du changement et ce, afin de lancer une « révolution conceptuelle dans la manière de penser une croissance dynamique mais viable pour le 21e siècle et au-delà ».

M. Ban a tout particulièrement souligné l'importance de forger de nouveaux modèles économiques capables de générer une croissance créatrice d'emplois avec pour corollaires la protection environnementale et l'inclusion sociale, et de donner la place qui leur revient aux femmes et aux jeunes.

« D'ampleur globale, de nombreux défis d'aujourd'hui exigent une réponse globale –un pouvoir collectif exercé dans le cadre d'un partenariat solide. Le moment est venu de renoncer aux querelles. C'est le moment pour les dirigeants et les peuples du monde entier de s'unir dans une vision partagée de notre avenir commun, l'avenir que nous voulons », a conclu le Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

ONU : Il faut saisir l'opportunité de Rio+20 pour relancer le développement durable

En savoir plus






Coup de projecteur