Guinée-Bissau : le Conseil de sécurité adopte des sanctions

Le Conseil de sécurité de l’ONU. Photo ONU/Evan Schneider

18 mai 2012 – Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi une résolution dans laquelle il prend des sanctions contre plusieurs responsables du coup d'Etat militaire du 12 avril 2012 en Guinée-Bissau.

Dans cette résolution, les membres du Conseil imposent une interdiction de voyager à cinq officiers. Ils demandent aux Etats Membres d'interdire aux personnes visées « d'entrer sur leur territoire ou d'y passer en transit ».

Les cinq officiers concernés sont le général Antonio Injai, qui a participé à la planification opérationnelle du coup d'Etat ; le général Mamadu Ture, membre du « Commandement militaire », qui a assumé la responsabilité du coup d'Etat ; le général Ibraima Camara, membre du « Commandement militaire ; le général Estevao Na Mena, membre du « Commandement militaire » et le lieutenant colonel Daba Naualna, porte-parole du « Commandement militaire ».

Le Conseil de sécurité a par ailleurs décidé de créer un comité de sanctions chargé de suivre l'application des mesures imposées.

Dans la résolution, les membres du Conseil exigent du « Commandement militaire » qu'il « prenne des mesures immédiates pour rétablir et respecter l'ordre constitutionnel, y compris un processus électoral démocratique, en veillant à ce que tous les soldats regagnent leurs casernes, et que les membres du 'Commandement militaire' renoncent à leurs fonctions d'autorité. »

Ils engagent la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à poursuivre ses efforts de médiation aux fins du rétablissement de l'ordre constitutionnel, en étroite coordination avec l'ONU, l'Union africaine et de la Communauté des pays de langue portugaise.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Guinée Bissau : Ban Ki-moon inquiet de l'intransigeance de la junte

En savoir plus




Coup de projecteur