Justice internationale : ouverture du procès de Ratko Mladic devant le TPIY

L’ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, devant le TPIY. Photo ONU Multimedia

16 mai 2012 – Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a donné le coup d'envoi mercredi du procès de l'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie (VRS), Ratko Mladic, après que le Président du Tribunal a rejeté une requête demandant la récusation d'un juge et la suspension de la procédure.

M. Mladic est poursuivi pour génocide, persécution, extermination, assassinat, meurtre, expulsion, actes inhumains, terrorisme, attaques illégales et prise d'otages. Ces crimes auraient été commis entre 1992 et 1995 afin de chasser à jamais les Musulmans et les Croates de Bosnie du territoire revendiqué par les Serbes de Bosnie.

« Après avoir examiné chacun des arguments avancé par Ratko Mladic aux fins de récuser le Juge (Alphons) Orie et les arguments présentés en réponse par ce dernier, je ne suis pas convaincu qu'un observateur raisonnable et dûment informé pourrait raisonnablement conclure à un quelconque parti pris. J'estime par conséquent que la requête aux fins de récuser le Juge Orie est infondée », a déclaré le Président du Tribunal, Theodor Meron.

Ratko Mladic, 68 ans, est accusé d'avoir dirigé les forces qui ont perpétré le massacre de Srebrenica en juillet 1995, au cours duquel plus de 7.000 hommes et adolescents musulmans ont été tués.

Il est aussi poursuivi pour le bombardement de la capitale bosniaque Sarajevo et est accusé de crimes dans vingt autres villes de Bosnie. On lui reproche notamment d'avoir supervisé une politique de torture et de sévices envers la population civile.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ratko Mladic sous la garde du Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie

En savoir plus


Coup de projecteur