ONU : l'Afghanistan a besoin d'aide humanitaire et de développement à long terme

La Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos, parle à des journalistes à Kaboul en Afghanistan. Photo ONU/Fardin Waezi

11 mai 2012 – Concluant sa visite de quatre jours en Afghanistan, la Secrétaire générale adjointe de l'ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a réaffirmé vendredi l'engagement de la communauté humanitaire aux côtés du peuple afghan.

« Les Afghans ont urgemment besoin d'une assistance et d'une aide humanitaire fournie de façon impartiale. Nous fournissons et nous allons continuer de fournir l'aide humanitaire là où elle est requise, mais cela ne suffit manifestement pas », a déclaré Mme Amos dans un communiqué de presse.

« Nous devons également investir dans les efforts pour renforcer la résilience des communautés et pour renforcer la capacité des institutions chargées de fournir les services », a-t-elle ajouté.

Plus d'un tiers de la population afghane a été personnellement touchée par le déplacement, dont 5,6 millions de réfugiés afghans qui sont revenus dans le pays. 5 millions d'afghans sont toujours dans les pays voisins et 500.000 personnes sont déplacées à l'intérieur du pays à cause de conflits, de catastrophes naturelles et du faible développement rural.

Tout en poursuivant les efforts humanitaires, il est urgemment nécessaire d'effectuer des investissements de longue haleine dans le développement humain et de mettre en place des mesures préventives pour réduire la vulnérabilité de la population afghane.

« Beaucoup a été réalisé au cours de la dernière décennie, mais l'Afghanistan reste en bas de tous les classements d'indicateurs de développement humain. Il reste beaucoup de travail à accomplir », a souligné la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires.

« La sécurité est une priorité. Mais pour les Afghans que j'ai rencontrés, la sécurité n'est pas uniquement une question de sécurité physique. Il s'agit également de l'importance des investissements dans le développement humain et de la fourniture de services cruciaux tels que l'éducation, la santé, la justice et la possibilité d'accéder à des moyens de subsistance. Les Afghans méritent et ont besoin de notre soutien », a conclu Mme Amos.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afghanistan : L'ONU veut des solutions durables pour les réfugiés et les déplacés

En savoir plus





Coup de projecteur