Sahel : L'ONU demande des fonds pour aider les millions affectés par la crise alimentaire

Des mères et des enfants dans la région de Maradai au Niger. Photo: PAM/Phil Behan

7 mai 2012 – La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), Ertharin Cousin, a fait appel dimanche à la communauté internationale d'apporter les fonds nécessaires pour aider les millions de personnes qui ont besoin d'aide dans la région du Sahel où la situation devient critique.

« La communauté internationale ne peut pas ignorer cette crise », a déclaré Mme Cousin dans un entretien téléphonique de la capitale du Niger, Niamey, où elle se trouvait avec le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), António Guterres, afin de mobiliser le soutien à l'assistance d'urgence pour les personnes affectées par la crise dans ce pays et au Mali.

Il y a actuellement 15 millions de personnes qui font face à une insécurité alimentaire au Sahel, une région qui s'étend de l'océan atlantique à la mer rouge. C'est la première visite de Mme Cousin dans la région depuis qu'elle a pris ses fonctions et elle a souligné que la situation est critique depuis la récente sécheresse qui menace un grand nombre de personnes de famine.

« Le Niger fait face à une crise puisque les récoltes ont été mauvaises à cause du manque de pluie la saison dernière. Une récolte manquée mène toujours à une crise alimentaire. Puisqu'il n'y a pas eu suffisamment de pluie, les populations pauvres et vulnérables sont désormais à un point où ils ont épuisés leurs ressources et donc ils n'ont pas suffisamment de nourriture », a expliqué Mme Cousin.

Au Niger, le PAM a lancé une opération d'urgence pour soutenir 3,3 millions de personnes avec une attention particulière pour les enfants âgés de moins de deux ans. Quelques 35% des personnes assistés reçoivent une assistance financière. Plus de 423.000 personnes ont déjà reçu un soutien à travers les programmes de travail pour de la nourriture.

Lors de leur visite de trois jours au Niger, les deux hauts fonctionnaires des Nations Unies ont rencontré certains des milliers de personnes qui ont fui les combats au Mali. Les réfugiés représentent un poids supplémentaire sur les communautés au Niger qui font déjà face à l'insécurité alimentaire.

« Cette fois, la crise est différente que les fois précédentes. La situation est plus compliquée à cause du conflit qui se déroule au Mali et à cause des pris élevés des denrées alimentaires », a rappelé Mme Cousin.

Le PAM estime qu'il faudrait 450 millions de dollars pour aider les personnes dans la région qui en ont besoin. « Nous avons entre trois et quatre semaines pour que la communauté internationale investisse dans le PAM et dans les autres organisations de l'ONU qui travaillent dans le Sahel », a souligné le Directrice exécutive.

Le mois dernier, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a appelé la communauté internationale à agir rapidement pour résoudre ce qu'il a qualifié de « cascade de crises » au Sahel.

« Les chiffres sont alarmants : 15 millions de personnes sont directement affectées. Plus de 200.000 enfants sont morts de malnutrition l'année dernière, et plus d'un million sont menacés à l'heure actuelle », avait-t-il déclaré lors d'un discours au Parlement du Luxembourg.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La chef du PAM et le chef du HCR en visite au Niger

En savoir plus


Coup de projecteur