Ban Ki-moon condamne des attentats à la bombe en Syrie

La ville de Homs en Syrie a été lourdement bombardée par les forces gouvernementales. Photo OCHA/Jutta Hinkannen

30 avril 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a condamné lundi des attentats à la bombe dans les villes syriennes d'Idlib et de Damas qui ont eu lieu les 30 et le 27 avril et ont tué et blessé de nombreuses personnes.

« Tout en notant une certaine amélioration dans les zones où les observateurs de l'ONU sont déployés, le Secrétaire général reste profondément préoccupé par les informations qui font état de violence, de tueries et d'abus en Syrie au cours des derniers jours », a ajouté le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué de presse.

Selon la presse, deux bombes de forte puissance ont explosé près d'un complexe militaire d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, faisant au moins neuf morts et une centaine de blessés. A Damas, des hommes armés auraient tiré des grenades sur la banque centrale et une patrouille de police, blessant quatre policiers.

Le Secrétaire général de l'ONU a appelé toutes les parties prenantes à cesser immédiatement toute violence armée et à coopérer pleinement avec la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie (MISNUS) alors que celle-ci élargit sa présence sur le terrain.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : un général norvégien nommé à la tête de la Mission d'observateurs de l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur