Le Comité de l'information évalue les progrès de l'ONU en matière d'information

Maher Nasser, chef par intérim du Département de l’information de l’ONU. Photo ONU/Mark Garten

24 avril 2012 – Le Comité de l'information qui a ouvert lundi sa session annuelle doit évaluer, pendant la semaine, les progrès accomplis par les Nations Unies dans le domaine de l'information du public à la lumière des rapports du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sur les activités du Département de l'information (DPI).

Le Secrétaire général adjoint par intérim à la communication et à l'information, Maher Nasser, a assuré les membres du Comité que le DPI avait continué, depuis un an, à renforcer l'utilisation efficace des médias traditionnels en recourant aux réseaux des médias sociaux avec pour objectif de « maximiser » la portée du message de l'Organisation des Nations Unies.

Ainsi, en témoigne, a indiqué M. Nasser, la discussion engagée au niveau mondial sur le thème de « L'avenir que nous voulons » en matière de développement durable, qui a mobilisé jusqu'à présent plus de six millions d'utilisateurs de médias sociaux. Elle a permis d'ouvrir la voie à la Conférence Rio+20 de juin prochain, considérée par les six délégations qui se sont exprimées à l'ouverture de la présente session, comme un enjeu majeur de communication pour le Département.

Le Secrétaire général adjoint par intérim a évoqué de nombreuses autres initiatives par lesquelles le DPI a réussi à tirer le meilleur parti possible des potentialités offertes par les nouvelles technologies et réseaux sociaux. À l'approche de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, le Département a ainsi réussi à toucher trois millions de personnes en moins d'une semaine dans toutes les langues officielles des Nations Unies.

En outre, par le biais de « Google + Hangout », la jeunesse du monde entier a pu, il y a quelques jours, dialoguer directement avec le Secrétaire général Ban Ki-moon. Une conversation avec le Secrétaire général a également été rendue possible, grâce au lancement d'une plateforme des Nations Unies sur le site chinois, très populaire, de microblogging Sina Weibo. Au cours de cette conversation, plus de 5.000 questions ont été posées, a-t-il précisé.

« Notre décision d'adhérer à la révolution numérique, qui devient une nécessité, n'empêche nullement le DPI de maintenir son engagement en faveur de la presse écrite, de la radio et de la télévision », a assuré M. Nasser devant les membres du Comité.

Multipliant les partenariats avec le secteur privé, le monde universitaire ou la société civile, le Département n'a pas cessé de cultiver des approches créatrices et de lancer des initiatives pionnières afin d'élargir l'audience des Nations Unies, tout en restant déterminé à faire l'usage le plus stratégique possible de ses ressources disponibles, et ce, dans un contexte budgétaire délicat.

« Les membres de ce Comité seront les premiers à réaliser que de nouveaux mandats, lorsqu'ils ne s'accompagnent pas de ressources additionnelles, ne peuvent pas être accomplis sans ralentir la mise en œuvre des mandats existants », a expliqué le Secrétaire général adjoint par intérim, qui a particulièrement souligné les difficultés ressenties par le réseau des 63 centres et services d'information des Nations Unies, dont le rôle est de relayer le message de l'Organisation sur le terrain.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon dialogue en ligne avec des jeunes de cinq continents

En savoir plus





Coup de projecteur